Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adrénaline Addict

Adrénaline Addict

Le Blog de Bruno, copilote de Rallye, #Blogueur multipolaire #Epicurien #Expatrié, #Adrénaline Addict, #Photographe compulsif et #Médiavore. De l'humeur, des infos, des réactions, de l'action mais surtout du Rallye, beaucoup de Rallye !!!


Ô soir d'une bataille...!!!

Publié par le Copilote Masqué sur 7 Octobre 2011, 21:38pm

Catégories : #Rallye : Championnat de France

279949_2223341143248_1239306902_32722555_4765821_o.jpg

 

Et oui, au soir de ce 7 octobre 2011, ce sont, lovés au creux de Millau, au pied de ces Causses séculaires plongés dans l'obscurité et sur lesquels ils iront, dès demain matin 5h30 GMT (heure de départ des recos), livrer bataille face aux hordes mécaniques continentales; ce sont, disais-je donc pas moins de trois équipages Ivoiriens qui s'apprêtent à combattre et fièrement relever tous les espoirs, toutes les envies, tous les rêves de dizaines, de centaines, de milliers, de millions, d'équipages, de supporters, d'Ivoiriens, d'Africains !!!

 

Et que leurs adversaires de demain ne s'y trompent pas, ces Eléphants là, nos Eléphants saurons être à la hauteur de l'enjeu, Oh certes, même si les secondes qui les séparent des quelques WRC, S2000 et autres avions de chasse abonnés aux podiums du CDF seront des handicaps bien lourds pour leurs GrN, ils n'en enfileront pas moins leurs cagoules au petit matin avec la ferme intention de croiser vaillamment le fer et de tenter crânement leur chance, et dès les premières lueurs du jour, alors que leurs roues toucheront enfin la piste des recos, faites moi confiance, ceux là, ces six là, auront déjà signé un pacte avec le diable, ils auront déjà accepté les termes de leur engagement, aller chercher coûte que coûte, vaille que vaille ce satané chrono, aller chatouiller et titiller ces hordes de Toubabous dans leurs belles autos, certains que le jeu en vaut la chandelle !

N'attendez d'eux aucune compassion, aucun "cadeau", aucune faiblesse, sachez, qu'à l'image de notre emblême Pachydermique, ils auront pour vous le respect, la sagesse et la bonté que leur allure débonnaire peut laisser imaginer. Mais au moment de livrer bataille, n'oubliez pas que cet emblême National est aussi signe de force, de détermination, de conquête !!

Nos équipages ont été formés à la rude école Africaine du Rallye, ils savent ce que combattre veut dire, ils connaissent les valeurs de respect, partage et travail d'équipe fondatrices de notre sport, ils savent la patience, ils connaissent le sens vrai de l'expression "mordre la poussière", ils sont unis dans l'effort, braves dans l'épreuve et dignes dans la défaite. Vous ne pourrez pas ne pas croiser au détour d'une cagoule, au coin d'un Peltor, un oeil brillant, un sourire non feint, comme celui d'un enfant trop longtemps puni, parfois meurtri, qui sait la chance qu'il a de pouvoir savourer une friandise, oui, ces Eléphants là sortent de longs mois de guerres et affrontements fratricides sur leur terre d'accueil, de coeur, originelle, et pourtant, leur passion, jamais, n'a faibli et les mène cette année encore, cette année enfin sur vos Terres, pour autant ils ne vous feront aucun cadeau, croyez moi !!!...

 

Oui, lorsque, ce week-end, vous les croiserez au détour d'un parc, d'une table de pointage, d'une assistance, faites bien attention et vous verrez, vous verrez derrière eux, autour d'eux, au plus profond d'entre eux, toute la magie, tous les mystères, toute l'insolence d'un continent, et ce ne seront plus seulement Somaoro Moriféré, Garcia Phillipe, Pagès Eric, Pagès Chantal, Gilles Pulvéric, Cissé Asta Rosa mais bel et bien des dizaines, des centaines, des milliers, des millions, d'équipages, de supporters, d'Ivoiriens, d'Africains qui vous regarderont et vous sourirons, ce sourire, ce respect sans lesquels l'affrontement à venir ne serait digne des ces Gentlemen Drivers à la sauce exotique !

 

Et si les Néo-Zélandais ont leur Haka en Rugby, je livrerais pour ma part à nos valeureux guerriers et à destination de tous leurs adversaires du week-end ce Poème de Charles-Marie Leconte de Lisle intitulé "les Eléphants" et issu du recueil Les Poèmes Barbares, lisez le, savourez le, imprégnez vous de cette force, de cet attachement aux racines, de cette détermination et vous ne regarderez plus nos Eléphants de la même manière, demain, vous verrez, demain sera un autre jour, pour nous en tous cas, pour nous tous, ce sera jour de Fête !!!

 

Le sable rouge est comme une mer sans limite,
Et qui flambe, muette, affaissée en son lit.
Une ondulation immobile remplit
L'horizon aux vapeurs de cuivre où l'homme habite.

Nulle vie et nul bruit. Tous les lions repus
Dorment au fond de l'antre éloigné de cent lieues,
Et la girafe boit dans les fontaines bleues,
Là-bas, sous les dattiers des panthères connus.

Pas un oiseau ne passe en fouettant de son aile
L'air épais, où circule un immense soleil.
Parfois quelque boa, chauffé dans son sommeil,
Fait onduler son dos dont l'écaille étincelle.

Tel l'espace enflammé brûle sous les cieux clairs.
Mais, tandis que tout dort aux mornes solitudes,
Lés éléphants rugueux, voyageurs lents et rudes
Vont au pays natal à travers les déserts.

D'un point de l'horizon, comme des masses brunes,
Ils viennent, soulevant la poussière, et l'on voit,
Pour ne point dévier du chemin le plus droit,
Sous leur pied large et sûr crouler au loin les dunes.

Celui qui tient la tête est un vieux chef. Son corps
Est gercé comme un tronc que le temps ronge et mine
Sa tête est comme un roc, et l'arc de son échine
Se voûte puissamment à ses moindres efforts.

Sans ralentir jamais et sans hâter sa marche,
Il guide au but certain ses compagnons poudreux ;
Et, creusant par derrière un sillon sablonneux,
Les pèlerins massifs suivent leur patriarche.

L'oreille en éventail, la trompe entre les dents,
Ils cheminent, l'oeil clos. Leur ventre bat et fume,
Et leur sueur dans l'air embrasé monte en brume ;
Et bourdonnent autour mille insectes ardents.

Mais qu'importent la soif et la mouche vorace,
Et le soleil cuisant leur dos noir et plissé ?
Ils rêvent en marchant du pays délaissé,
Des forêts de figuiers où s'abrita leur race.

Ils reverront le fleuve échappé des grands monts,
Où nage en mugissant l'hippopotame énorme,
Où, blanchis par la Lune et projetant leur forme,
Ils descendaient pour boire en écrasant les joncs.

Aussi, pleins de courage et de lenteur, ils passent
Comme une ligne noire, au sable illimité ;
Et le désert reprend son immobilité
Quand les lourds voyageurs à l'horizon s'effacent.

 

Pour Soum, Phiphi, Eric, Chantal, Gilles et Asta, on est TOUS avec vous, soyez braves et fiers !!!

 

 

 

 

416PD4T0BBL._SL500_AA300_.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

valle patricia 08/10/2011 08:57



v oilà de quoi soutenir nos valeureux equipages et leurs influer force et courage.que la plume de notre copilote
masqué leurs porte chance .nous seront évidament bien avec vous (par la pensée ) pour votre participation a ce rallye.


bonne route les gars .



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents