Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adrénaline Addict

Adrénaline Addict

Le Blog de Bruno, copilote de Rallye, #Blogueur multipolaire #Epicurien #Expatrié, #Adrénaline Addict, #Photographe compulsif et #Médiavore. De l'humeur, des infos, des réactions, de l'action mais surtout du Rallye, beaucoup de Rallye !!!


Loebissime !!!

Publié par le Copilote Masqué sur 27 Octobre 2009, 12:39pm

Catégories : #L'essentiel

C'est donc fait, le plus titré des Rallymen de l'histoire vient de décrocher sa sixième couronne Mondiale, un sacre arraché de haute lutte sur des terres Galloises qui jadis virent des luttes homériques se dérouler avec des enjeux identiques, des royaumes à dominer et où régner, la plus prestigieuse Royauté au monde, la Grande Bretagne a donc vu Sebastien Loeb et Daniel Eléna vaincre un Mikko Hirvonen combatif et courageux, (11 podiums sur les 12 manches de la saison !)  pour un titre de plus ! Un Hirvonen qui déclarait ce matin sur le site WRC, que son unique but désormais serait de battre Seb avant qu'il ne prenne sa retraite.
Retraite dont l'Alsacien ne parle pas encore, attelé qu'il est, pour la saison prochaine, à décrocher une septième couronne, tout comme (même s'il s'en défend !) un certain Michaël Schumacher...

Un Sebastien Loeb qui déclarait au pied du podium final à Cardiff : "....Sportivement, ce titre est le plus beau, parce qu'il a fallu aller le chercher jusqu'au bout...", "...c'est la première fois que je dois gagner le dernier rallye pour remporter le titre. Mikko Hirvonen a été redoutable cette saison. Il ne faut surtout pas le sous-estimer..."

 

Et Loeb n'a pas pris son adversaire à la légère et nul doute que les chronos qu'il a tombés dans l'ES8 (Crychan) et l'ES9 (Halfway) entreront dans la "Légende" Loeb, tellement les conditions météo (vent, boue et pluie) se sont liguées contre lui pour faire encore plus briller son talent et sa maestria !

Olivier Quesnel ne s'y trompait pas, qui déclarait : "...Mikko et Seb étaient d'entrée partis sur des bases hallucinantes... ...Mais ce qu'a fait Seb samedi matin, c'est un truc d'extra-terrestre. Je ne savais même pas que ça pouvait exister. Seb peut-être pas non plus, d'ailleurs..."

Et Seb d'expliquer comment et pourquoi il est allé chercher ces 22 secondes sur 30 kilomètres : "....J'étais bien énervé par la spéciale précédente que j'avais perdue... J'ai compris que si je continuais comme ça, Mikko allait me battre. J'ai donc attaqué comme un sauvage..."

 

Le lendemain, l'affrontement tournera définitivement à l'avantage de l'Alsacien après que dans l'avant dernière spéciale du Rallye, celle de Port Talbot, le capot de la Ford Focus ne s'arrache en partie à la réception d'un saut, faisant perdre au Finlandais plus d'une minute, la messe était dite, Loeb pouvait décrocher sa 54ème victoire en Mondial et son 6ème titre, repoussant un peu plus loin encore ses limites et celles de notre sport, Et après tout,  Loeb a-t-il une limite ou au fond est-il lui même la limite de ce sport, la limite ultime, the Ultimate Ratio ???...

 

Retour donc sur un week end de folie durant lequel l'histoire a écrit Loeb car désormais, il faut bien le dire, tous nos repères connus sont caduques, l'Alsacien est allé là où aucun homme n'était encore allé, repoussées les frontières, effacées les certitudes, envolées les illusions, anéantis les espoirs, toutes les limites et statistiques de notre sport il les a pulvérisées nous renvoyant ainsi à nos chères études et à notre simple statut d'humains...

Oui, Seb et Daniel se sont appropriés l'Histoire de notre Sport, ils ne l'écrivent plus, ils sont devenus l'Histoire, la référence, le repère, donnant, s'il en était encore besoin, au Rallye sa notoriété la plus éclatante, faisant briller leur talent et leur professionnalisme jusqu'aux coins les plus reculés de la planète, les limites humaines ayant été franchies reste à savoir où le phénomène Alsacien nous emmènera, une seule chose est sûre, soyez affutés, le bougre n'a pas de limites !

 

En attendant, retour sur ce week-end historique que nous conterons à nos petits enfants avec des trémolos dans la voix et des frissons sur l'échine cherchant à dégager d'un geste réflexe le Hans qui n'occupera plus nos épaules depuis de longues années, nous détiendrons alors la vérité sur le phénomène Loeb, hommage donc de Citroën Sport à son Gourou avec un regard sur cette journée d'anthologie de samedi :

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents