Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adrénaline Addict

Adrénaline Addict

Le Blog de Bruno, copilote de Rallye, #Blogueur multipolaire #Epicurien #Expatrié, #Adrénaline Addict, #Photographe compulsif et #Médiavore. De l'humeur, des infos, des réactions, de l'action mais surtout du Rallye, beaucoup de Rallye !!!


ces Géants aux pieds d'argile...

Publié par le Copilote Masqué sur 15 Février 2012, 07:05am

Catégories : #L'essentiel

Enduro-Assinie---Mai-2008-0251-2.jpg

 

 Il y a quelques longues années, j'ai rédigé un article intitulé "Copilotes, dans l'Ombre des Géants", ces Géants, ces Stars, ceux là même qui attirent la lumière aussi sûrement qu'ils tiennent leur volant ! Hier, 14 février 2012, l'un d'entre eux et non des moindres nous a quittés, comme à son habitude, discrètement, Marc Gérenthon s'est éteint.

Oh bien sûr, je ne te mentirais pas Marc, lors du premier appel d'Alain j'ai saisi la portée de l'information mais il y avait, à cet instant, encore un espoir fut-il aussi ténu, et j'y ai cru !!

 

Je me suis rappelé notre rencontre et cette interview si surprenante, si amusante, si chaleureuse, et puis après, ta venue sur ce Bandama de la nouvelle ère Ambrosino à la tête de la FISA, ton sourire, tes commentaires et ces fous rires sur le podium de départ, ta prévenance et tes conseils envers tous les équipages présents; et que dire de l'arrivée, 48h après, tes encouragements chaleureux à l'endroit de tous, petits ou grands capés ou rookies, tu as tenu à être à leurs côtés pour mieux vivre, mieux (re-)sentir ce Bandama, ton Bandama !!

Toi, le premier vainqueur du tout premier Bandama de l'histoire du Sport Automobile Ivoirien, en 1969, avec ton épouse Hélène, qui nous a quittés il y a quelques années et qu'enfin tu vas rejoindre; ne confessais-tu pas à Alain et moi même ce matin de décembre que parfois le temps te semblait long, alors, va, rejoins là, et ayez une pensée pour nous tous à qui vous manquez déjà terriblement comme nos pensées actuelles vont vers vous.

 

Hélàs quelques heures plus tard, la nouvelle est tombée, la chance, souvent insolente qui a caractérisé une grande partie de ton parcours n'avait pas répondu à l'appel, fatalité, coup du sort, la vie n'a pas été tendre hier, le miracle ne s'est pas produit...

Marc, tu as crânement, en 1969, tenté ta chance, sans arrogance et sans complexe, tu as joué et gagné et tu es entré dans cette caste de pilotes Africains qui ont ouvert la voie, tracé coûte que coûte dans la sueur, le sang et la fatigue la voie pour des milliers qui depuis se sont succédés à l'assaut de notre Everest à nous le Bandama, les Dieux mêmes de notre sport se sont frottés à ce défi moins de 10 ans après sa création, de 1978 à 1992 alors qu'il intégrait le Championnat du Monde des Rallyes, tous ces noms qui nous ont fait rêver ont suivi, la trace, TA trace, celle que vous avez déssinée, ainsi Nicolas, Pescarolo, Waldegard, Mikkola, Makkinen, Kankkunen, Ragnotti, Todt... etc

Ironie du sort sans doute, Jean Todt sera parmi nous la semaine prochaine, cruelle ironie, Marc tu seras dans toutes nos pensées lors de cette visite, tu es un de ces pionniers qui ont rendu ceci possible et voilà que tu t'effaces dans un de ces moments clés...

 

Marc, c'est forcément trop tôt, trop tard, trop fort, que dire, le trophée que tu as créé et remis lors du dernier Bandama au plus jeune équipage pour les encourager dans cette démarche perdurera, il deviendra, sois en sûr une référence et ils seront nombreux dans les années à venir à vouloir inscrire leur nom dessus, nous en prenons l'engagement formel devant toi et les tiens !

 

Depuis hier soir, nous sommes des milliers d'orphelins, ces milliers d'amoureux du Rallye Africain, ces milliers d'amoureux du Rallye du Bandama, tu as ouvert la voie avec brio, à nous de nous montrer dignes de votre oeuvre, de ce fighting spirit qui était le votre, je sais qu'Hélène prendra soin de toi, salue la pour nous et dis lui que nous sommes toujours là, à entretenir la flamme, le feu sacré du Rallye Africain, celui là même qui a fait votre vie commune, in memoriam...

 

Et à vous tous qui passez par là ou qui un de ces jours prochains prendrez le départ d'un de ces mythiques Rallyes Africains, ayez une pensée pour ces seigneurs, ces aventuriers qui ont créé des Légendes, Marc Gérenthon était l'un d'entre eux, hier, un de ces seigneurs s'en est allé, hier, un de ces Géants que l'on croyait invincible s'est fait rattraper par la vie, un de ces Géants qui ont aussi ...des pieds d'argile !

 

Et pour rendre une dernière fois hommage à Marc et Hélène, retournez donc lire son interview en décembre dernier : "1969, 1er Bandama, 10 ans de Rallye, Une vie Merveilleuse", pour encore une fois rire et sourire avec Marc à écouter ses anecdotes et sa passion.

 

Marc, comme on le dit chez nous, que la Terre te soit légère, nos coeurs, eux sont lourds !

 

A bientôt l'artiste...

 

 

 

deuil.jpg

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

isa 17/04/2012 20:31


Tout simplement Merci


 


Il m'aura fallu tout ce temps, plus de deux mois pour lire entièrement ce très beau témoignage fait par Bruno à mes parents Marc et Hélène Gerenthon.


 


D'abord la douleur de leur perte trop rapprochée ne me le permettait pas, mais en même temps, le besoin d'y retourner au texte.....toujours le souffle retenu...l'adrénaline aussi, le cœur
palpitant à chaque tentative de lecture mêlée à des larmes...


Comme pour refaire l'Histoire.......en pointillé....profiter à nouveau en relisant....de tous ces moments de pistes Africaines qu'ils nous ont fait vivre.


Ce témoignage retransmis, cet entretien que vous avez eu avec lui, gégé, ont aidé à soutenir ces blessures et celle du temps avec.


 


Oh oui départ trop précipité, triste sort.


Que de souvenirs revécus en vous lisant avec leurs « recos », les roadbooks, les essais de voiture, les collages des numéros et noms des équipages(surtout pas de bulles les
filles!)les préparatifs de leur assistance avec les amis, l'attente de leur retour.


Je lis...avec en sourdine au fond de moi...le bruit des pots d'échappements et les ronflements de moteurs ! Toute une ambiance !


 


Cela durait des mois sans oublier leurs récits après la course avec les uns , les autres......de vrais contes de héros sous mes yeux, entre eux, entre les équipages !


 


Ah oui c'était folklo les recos ; ils leur arrivait de nous amener avec eux parfois....On s'cognait de partout dans la voiture et sur tout (pas d'arceau de sécurité au tout début), çà
hurlait,je vibrais à chaque réussite de passage type bille de bois, pont, flaques !!!


Gégé a bien failli nous mettre dans le coffre une fois (sans lunette arrière bien évidemment, nous sommes en course semi-réelle, voyons !..)pour faire un max de poids à l'arrière......LE
terrain l'exigeait !


Que de vécus et de toutes les couleurs....La poussière, les termitières vues de bien trop près....la boue, la latérite, et toutes ces personnes qui surgissaient pour nous porter assistance en
pleine brousse.....Tous les sens en éveil à 120km !!!


Également tous ces noms jamais oubliés Garlet, Farhat,Bureau...


 


Oui, c'était une sacrée équipe où le goût du risque et de l'entreprise allait de pair même en concurrence. Après la course, quels échanges fantastiques ; l'expérience de l'un servait
toujours à l'expérience de l'autre.


Il fallait les voir à l'arrivée, avec les visages tout marrons , les cheveux , sourcils et cils figés et blancs par la poussière, les yeux creusés mais quels bonheurs dans leur
regard !


 


Et puis......sont arrivés....les « autres » team ! Makkinnen, Pescarolo et leur ENORME camion de pièces de rechange ! Inimaginable, les monstres arrivant.


C'était pas juste..., quelle amertume de voir rester sur le bas-côté la p'tite peugeot avec LE camion qui passait!!!Notre assistance familiale en prenait un sacré coup .


 


Il y en a eu des roadbooks jetés en l'air!!A la maison tout se rejouait, ils ont eu vraiment peur des fois c'est vrai.


Et la crainte de les voir revenir avec leur N° barré …..pour abandon ; c'est arrivé ….mais infatigables les « gégé » ils repartaient l'année d'après. Impressionnée j'étais,
impressionnée toujours je le reste en relisant cette belle aventure grâce à vous aujourd'hui.


 


Merci à Alain Ambrosino et bravo de faire vivre des passions au travers ce sport et toujours sur ce merveilleux territoire. Longue vie au Bandama.


 


Permettez-moi une dernière anecdote.....parce que les légendes ne meurt jamais dit-on et puis sur cette terre où les signes et les symboles ont tout leur sens..cela s'impose :


 


Nous étions en France, sur le parvis de l'église, nous sortions de la préparation de la messe de papa et devinez......ce que l'on voit passer.....sur la route.....croyez-le ou non.......UNE
R8 G AVEC DES BANDES BLANCHES!!!!! « salut gégé » Incroyable !


Mais le plus incroyable.........


…........................Tout cela sans savoir que je trouverai plus tard, sur sa table à Abidjan, inscrit seul sur une feuille de papier, un numéro.... ….......celui d'Alain
Ambrosino.


Quel plaisir il a dû revivre là ? grâce au re-lancement du Bandama.


 


De passage de par mon travail pour une seule journée à Abidjan, je n'avais pu le voir début février.....


Un de ses employés avait gardé très « jalousement »l'article du magazine dans lequel il apparaissait :


- » Monsieur ne sait pas encore, il n'a pas lu je vais lui remettre quand il va venir », nous devions nous revoir fin février.....


 


….....discrètement gégé s'en est allé le 14 février .


nous n'avons pas pu en reparler ensemble et le féliciter à nouveau de sa présence sur l'terrain m'aurait été d'un réel bienfait.


 


Il me reste cette blessure ne n'avoir pu le lui dire,


mais l'immense reconnaissance et le respect de vous l'écrire à vous.


 


Leur Bandama....devient Le vôtre.......demeure Le nôtre par votre hommage,


quelle belle transmission.


 


D'eux,


A vous,


Merci


Leur fille aînée, Isabelle



 

ASSINIE 16/02/2012 20:21


Le temps passe, mais personne ne peut oublier ces hommes et ces femmes qui, par leur passion du sport automobile, ont
contribué à grandir l'image des rallyes Africain dans le monde et en
particulier celui de l'exceptionnel Rallye du Bandama-Côte d'Ivoire...Merci à ce grand Monsieur de nous avoir fait vibrer...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents