Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adrénaline Addict

Adrénaline Addict

Le Blog de Bruno, copilote de Rallye, #Blogueur multipolaire #Epicurien #Expatrié, #Adrénaline Addict, #Photographe compulsif et #Médiavore. De l'humeur, des infos, des réactions, de l'action mais surtout du Rallye, beaucoup de Rallye !!!


le retour de l'Enfant Terrible...

Publié par le Copilote Masqué sur 11 Septembre 2009, 13:15pm

Catégories : #Rallye : Côte d'Ivoire

 
T terrible, adjectif (lat. terribilis, de terrere, épouvanter)

 

1.  Qui cause, inspire de la terreur : L'animal poussa un rugissement terrible (effrayant).

2.  Qui atteint une violence, une force considérables : Un orage terrible (violent).

4.  FAM. Indique un haut degré, une grande quantité : Ce garçon est terrible (fantastique, formidable).


Enfant terrible, enfant turbulent ; fig., personne qui, au sein d'un groupe, se fait remarquer par ses incartades: L'enfant terrible du football.


Synonymes apocalyptique, dantesque, extraordinaire, fantastique, formidable, foudroyant, intense, prodigieux, puissant, redoutable.

 

 

Brrrrrr…… quelques frissons lui parcoururent l’échine, une sueur glacée lui coulait sur la tempe, il l’essuya d’un revers de la main et s’efforça de se raisonner, de calmer ce sentiment de peur qui commençait à l’envahir, la peur n’est après tout qu’une émotion ressentie généralement en présence ou dans la perspective d'un danger, tout personnage, animal ou créature fantasmatique imaginaire qui suscite ce sentiment de crainte dans certains moments ou certains lieux devenant de facto une peur.

 

Mais là, il s’agissait de tout autre chose, il ne s’agissait que de Rallye somme toute, c’est vrai quoi, après tout, celui qui gagne est quand même celui qui maîtrise et anticipe le mieux les spécificités du parcours, alors d’où venait cette incontrôlable impression de terreur qui l’envahissait, au fond, il connaissait parfaitement sa voiture, son équipage fonctionnait à merveille et le Championnat cette année devait lui être favorable, non ?

 

Ça n’était donc pas si terrible, cette rumeur qui se faisait depuis quelques temps insistante, pourtant, il ne pouvait arriver à se raisonner, oui, un des enfants terribles du Rallye en Côte d’Ivoire était de retour, et cette fois-ci, il revenait pour la gagne, il visait le podium final et entendait bien prélever sa part du gâteau !

Et le pire c’est que vu son passé et son expérience, finalement frissonner n’était pas si grave, d’aucuns auraient dû déjà claquer des dents… !!!

Oui, Christophe est de retour aux affaires et oui, il se donne les moyens de venir bousculer la hiérarchie existante, l’Enfant Terrible va vous en faire voir de toutes les couleurs et le pire, c’est que ça l’amuse !!! Brrrrrr……

 

Alors, Christophe, puisqu’il s’agit aujourd’hui de toi, quelques petites questions à venir pour permettre à tous de mieux te découvrir grâce à cette interview à cœur ouvert, prêt ? allez, 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1 et Goooooooooooooooooooooooooo !!!

 

 

Patient :

 

Nom : Servant

Prénom : Christophe

 

Date de naissance : 13/03/73

 

Adresse : http://www.the.spot.over-blog.com/

 

Baquet : Pilote

 

Groupe sanguin : B-

 

Signes particuliers : méthodique, passionné, perfectionniste, touche à tout.

 

BL : Première question : quelque chose à redire ou à compléter sur cette fiche patient avant qu’on t’anesthésie ? :

 

CS :  Oui, dans les signes particuliers j’aurais rajouté joueur, parce que je suis Très joueur !!!...

 

BL : Dont acte, joueur !

 

BL : Peurs, craintes ou autres angoisses ? :

 

CS : Non, rien en particulier, non, vraiment… Par contre, c’est vrai que c’est un sacré poids en moins de se dire que tu prends le départ d’une spéciale « fermée », je veux dire réellement vide, tu vois non ?

 

BL : Oui, c’est clair, sacré soulagement en perspective ! Oui, car petit rappel pour nos lecteurs non habitués aux spécificités du continent Africain, les spéciales sont dénommées secteurs compétitifs car ils ne sont pas fermés de manière totale, en tous cas pas hermétiques à 100% et l’on peut donc y trouver un peu de trafic, piéton, animal voire mécanique !

 

BL : Philosophie de vie, espoirs et autres ambitions sur cette planète bleue ? :

 

CS : A donf !!!

 

BL : C’est succinct mais parlant ! Et sinon ?

 

CS : Non, je crois que la seule philosophie de vie que je me sois créée elle est venue avec l’expériences, les expériences, par exemple après mon crash en paramoteur et celui en avion, j’ai relativisé, j’ai décidé de ne plus forcer le destin, prendre la vie comme elle vient et si un jour je décide de voler et que le moteur refuse de démarrer, au bout de la deuxième fois je laisserais tomber, je me dirais, c’est pas pour moi aujourd’hui, pas le bon jour pour ça tu vois… ???

Pour autant, j’ai pas vraiment de tabous ou de superstitions, mais je crois à certains signes et je sais maintenant que j’ai une étoile, au bout de deux fois tu te dis, ça y est, c’est sûr, j’ai une petite étoile qui veille sur moi !!! [Rires]

 

BL : Revenons un peu sur la passion justement, d’où te viens cette boulimie de sport et ce goût de la performance, 4x4, Auto, Aviation, Plongée, Moto, Jetski, Bateau, Quad, Paramoteur et j’en oublie certainement quelques uns, non ? :



CS
 : Je sais pas exactement, depuis tout petit cela a toujours été ma manière de faire, jouer et prendre du plaisir, tiens d’ailleurs, tu as oublié de mentionner le golf, j’y ai joué longtemps et en Sport Etudes, handicap 2 quand j’ai arrêté. Sinon, pour revenir à ta question, oui, le plaisir comme moteur, maintenant c’est vrai que quand je pars en compétition c’est pour gagner, pour aller le plus loin et le plus haut, mais là aussi, je retrouve cette motivation, ce plaisir de voir jusqu’où je peux aller…

 

BL : Des restrictions, des limites ? :

 

CS : Non, tout ce que je peux et qui me botte, j’essaye ! Après, c’est de trouver des buts à atteindre, par exemple, en 4x4 j’ai fait des balades un peu partout, en auto je pratique le Rallye, en avion j’ai fait mon vol AR Abidjan – Bordeaux (avec son bimoteur Piper Seneca 2), en plongée, j’ai fait des plongées sur des épaves à 60m, en moto j’ai fait mon Raid Marseille – Abidjan, en Quad j’ai gagné des courses…etc

 

BL : Et ton moteur dans la pratique du sport, donc c’est quoi ?

 

CS : C’est l’autonomie, tu vois, quel que soit le sport que je pratique, ce que j’aime par-dessus tout c’est sentir que je suis autonome, par exemple tu vois, plus jeune j’ai essayé le Rugby, ben j’aime pas, ce sentiment de truc d’équipe, c’est pas mon truc du tout !

Par contre, j’ai envie de faire partager ma passion, et je fais tout pour amener mes proches et ma famille à partager ça !

 

BL : Etonnant, du coup, parce qu’un des fondements de notre sport, si ce n’est LE fondement, c’est tout de même d’être deux et de dépendre d’une équipe, mécanos, logistique, sponsors, etc… !!!

 

CS : Oui, mais une fois dedans, sanglés et moteur est « On » on est seuls !

 

BL : M.... ça fout la trouille ton truc... Bon, sinon, quel est le sport qui t’a demandé le plus d’efforts pour en retirer un plaisir ?

 

CS : Le golf !!!! Arriver à la maîtrise de soi nécessaire pour en profiter, c’est juste dingue ! C’est le plus inaccessible finalement !

 

BL : En général, des références, des idoles, du respect ? :

 

CS : Non, pas vraiment, oui, du respect parce qu’en sport c’est essentiel mais pas vraiment de modèles, non…

 

BL : Parcours et palmarès en Rallye ? :

 

CS : Oh, j’ai commencé tôt, on faisait à l’époque les assistances rapides de Patrice (NDLR : son frère), j’ai donc commencé à droite de Pélo (NDLR : Copetti), sur les Bandama en Championnat du Monde, Patrice roulait avec l’Audi 90, ça a duré deux ans, puis à 20 ans, je suis passé à gauche, c’était avec la Toy, la Corolla et puis après j’ai enchaîné !

Des victoires il y en a eu, trois années consécutives au Rallye des 3A, deux années consécutives au Rallye du Cacao, plusieurs fois second sur des Rallyes de l’ASACCI ou autres et en 2006, l’année où tu étais en France, j’ai copiloté Jean Louis (NDLR : Garçonnet) sur l’Evo 6 !!

 

BL : Oui, mon baquet !



BL : Tes voitures durant toutes ces années ? :

 

CS : Alors, la Corolla donc, mais aussi l’Audi 90, l’Audi S2, la Ford Cosworth 4x4, le Mitsubishi Pajéro Ralliart, la Peugeot 106 GrA et maintenant, enfin bientôt, la Subaru Impreza N10 GrA.

 

BL : Celle qui te laisse le souvenir le plus marquant là dedans ? :

 

CS : Oh (sans hésitation) ! l’Audi S2, la puissance vraiment impressionnante, c’était une voiture qui avait été Championne de Côte d’Ivoire avec Patrice !

 

BL : Tes copilotes durant ces années de Rallye ? :

 

CS : Thibaud Sans, Christophe Russi, Philippe Garcia, Naêl Ghaddar et Alexis Tangalakis pour marquer ce retour en compétition cette année !

Ah oui, et puis, toi !, pour le prochain Terre des Cardabelles !!!

 

BL : ça je louperais pas ça même pour un empire !

 

BL : Des souvenirs qui sortent du lot ? :

 

CS : Ah, mon meilleur souvenir ça reste avec Philippe (NDLR : Garcia), sur un Rallye du Cacao, avec l’Audi S2, on se battait contre Alain Ambrosino avec sa Lancer Evo, sur ce Rallye on s’est tapé pas moins de 10 crevaisons, un truc de dingues, du coup on était souvent ric rac sur les CH et l’assistance était à Mermoz ; il y avait un grand gauche et ensuite tu arrivais sur le CH. Je me rappelle, sur une boucle on était vachement limites en temps et je suis arrivé sur ce grand gauche sur asphalte, complètement à l’équerre et stop au CH en vrac ! On a pointé au CH et on a bondi tous les deux de la voiture en courant, on a fuit, y-avait Pélo, qui faisait notre assistance, qui voulait nous frapper, il arrivait en courant vers nous !!

 

BL : Alors, et maintenant, de retour donc dans la bergerie, l’appétit est là, les dents sont aiguisées ? :

 

CS : Oui, d’ailleurs, je préfèrerais que tu mettes défenses à la place de dents, pour bien montrer qu’on a de l’appétit !

 

BL : Alors, du coup, objectif, cibles et trophées à accrocher au tableau de chasse ? :

 

CS : On vise les podiums, la seconde place histoire d’être un peu respectueux de la hiérarchie en place et puis la saison suivante on vise le titre !

Et une victoire sur un ASACCI, ça oui, en plus je suis affilié au RCB, donc ASACCI !

 

BL : T’as pas confondu respectueux avec présomptueux là ?

 

CS : Non, pourquoi ?!!  [Rires]

 

BL : Et l’Adrénaline dans tout ça, qu’est-ce qui procure la plus grande décharge de tout ces sports ?

 

CS : L’avion !!! à chaque fois que tu décolles, c’est un pied incomparable, c’est un environnement qui ne nous est pas naturel, alors, c’est à chaque fois un émerveillement et ça te laisse juste sans voix, le rêve d’Icare, un truc toujours aussi incroyable !!!

 

BL : Quelque chose d’autre dont tu aimerais parler ou un message, une annonce ? :

 

CS : Non, euh, Oui, vivement les Cardabelles, ça va être quelque chose, non ?....

 

BL : Naaaaa !!!!.... tu crois ???!!!!!??...... Ouais, vivement les Cardabelles !!!

 

Bon, ben voilà, ça c’est fait, j’ai pas pris de baffe, et je devrais (normalement) quitter mon hôte en sortant de cette pièce sur mes deux pieds et par la porte d’entrée, cool !  En attendant il me tarde de le revoir prochainement sur la piste du côté de Montpellier (34), Sauve (30), Millau (12) ou Abidjan (RCI), une chose est sûre, ce sera forcément flat out, alors gaffe à la peinture ça va balayer !!!

 

A bon entendeur…




 

Commenter cet article

ALI LOEB CHAMPION PRESIDENT PILOTE ET EXCOPILOTE 17/09/2009 18:54

Mon cher Christophe, content de te voir revenir dans la famille du rally Ivoirien...les adversaires de taille ca commencait à manqué..LOLLL 

Pïp 17/09/2009 18:39

Cool !!!, ca va chauffer , le Christophe motivé plus que jamaisUne SUBARU N10 sur le plateau, j'ai hate!

Gaet ! 16/09/2009 19:07

Super les mecs ...  Vivement votre visite en Aveyron !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents