Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adrénaline Addict

Adrénaline Addict

Le Blog de Bruno, copilote de Rallye, #Blogueur multipolaire #Epicurien #Expatrié, #Adrénaline Addict, #Photographe compulsif et #Médiavore. De l'humeur, des infos, des réactions, de l'action mais surtout du Rallye, beaucoup de Rallye !!!


Ich bin ein Berliner...!!!

Publié par le Copilote Masqué sur 2 Septembre 2009, 22:01pm

Catégories : #Dans l'air du temps


Août 1936, Berlin, Jeux Olympiques d'été, sous les yeux d'Adolf Hitler et de ses théories nazies pré-seconde guerre mondiale montantes, un athlète noir Américain remporte au nez et à la barbe de la "race" Aryenne 4 mésailles d'or dont celles du 100m, du 200m, de la longueur et du relais 4x100m.

Outre le message humaniste fort c'était déjà là l'expression du besoin de suprématie US sur le monde en général et sur le sport et l'athlétisme en particulier qui s'imposait qui s'imposait aux yeux de la planète.

26 juin 1963, ce sont à nouveau les Etats Unis qui enflamment Berlin au travers du message fort de JFK au reste du monde avec la désormais célèbre phrase du défunt président Américain John F. Kennedy lors de sa visite à Berlin ouest. Visite qui avait pour but de montrer le soutien des USA aux Allemands de l'ouest face à l'occupation soviétique de Berlin et d'asseoir un peu plus la suprématie grandissante du pays de l'Oncle Sam à travers le Monde dans cet après guerre de la guerre froide. Kennedy déclara ainsi :

"...il y a 2000 ans, la phrase la plus glorieuse était "civis romanus sum" (je suis citoyen romain). Aujourd'hui, dans le monde de la liberté, la phrase la plus glorieuse est "Ich bin ein Berliner"... Tous les hommes libres, quel que soit l'endroit où ils vivent, sont des citoyens de Berlin, et, en tant qu'homme libre, je suis fier des mots : "Ich bin ein Berliner !"..."

20 août 2009, c'est un homme hors normes (1,96m, 2,70m de foulée), Usain Bolt, qui entre dans l'histoire et dans la stade d'échauffement des Championnats du Monde d'Athlétisme de Berlin avec la maxime "Ich bin ein Berlino" (du nom de la mascotte de ces Championnats du Monde) inscrite sur son maillot.
A trois reprises (100m, 200m et relais 4x100m), Lightning Bolt va se défier et terrasser les représentants de l'hégémonie US, seul, face à l'ogre US, 73 ans après le coup d'éclat de Jesse Owens, le message se veut fort et clair, la Jamaïque prend le pouvoir et vient défier les maîtres dans leur creuset historique et avec leurs armes.

Peut être un jour la phrase la plus glorieuse sera "I'm a Jamaïcan", en tous cas, Usain Bolt s'y emploie avec talent !



Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents