Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adrénaline Addict

Adrénaline Addict

Le Blog de Bruno, copilote de Rallye, #Blogueur multipolaire #Epicurien #Expatrié, #Adrénaline Addict, #Photographe compulsif et #Médiavore. De l'humeur, des infos, des réactions, de l'action mais surtout du Rallye, beaucoup de Rallye !!!


30ème Rallye de Pentecôte, Soumaoro Moriféré Prince du Sanwi, une Lionne s’invite au sacre…

Publié par le Copilote Masqué sur 7 Juin 2012, 18:39pm

Catégories : #Rallye : Côte d'Ivoire

Autant le dire tout de suite, ce Rallye de Pentecôte 2012 basé à Aboisso restera forcément comme le tournant de cette saison 2012 du Championnat de Côte d’Ivoire des Rallyes.

IMGP6773.JPG

de gauche à droite, Jimmy Cormenier - Soumaoro Moriféré et Alain Ambrosino


Soumaoro Moriféré a quasiment assuré son titre, il l’a en tous cas sacrément sécurisé, aujourd’hui, à deux épreuves (+ un Top Chrono) de la fin de la saison, une place sur le podium et une place dans les 5 seraient suffisantes si l’un de ses 3 concurrents directs (à égalité de points, à savoir : Gary Chaynes, Marc Molinié et Ali Jaber – tous les 3 abandons sur ce Rallye) réussissait (impérativement) à l’emporter sur les 3 autres manches d’affilée, une seule victoire pour Soum et une place dans les 6 premiers et la messe sera dite pour les malheureux prétendants, Soum, égal à lui-même a réussi à inverser la pression sur ses adversaires, l’exploit est dans leur camp, la stratégie et la maîtrise dans celui du quintuple Champion de Côte d’Ivoire.

En deux roues motrices, Maxime Abondio s’est constitué, avec une magnifique et méritoire 4ème place un matelas

abondio.JPG

Maxime Abondio & son copi Jean-Claude Richard

 

confortable qui peut lui permettre de gérer son adversaire direct et compagnon de Team, Fred Nobou d’ici à la fin de la saison, d’autant plus que votre serviteur, à droite de Gilles Pulvéric est venu jouer le chien dans une jeu de quilles avec une Lionne issue de chez Peugeot Sport, la 207 RC qui a crânement assumé son potentiel et est allée

Cardabelles-7552.jpg

 

chercher une superbe seconde place et première deux roues motrices !! Voilà qui devrait relancer le Championnat deux roues et perturber, qui sait, les tactiques entre les deux principaux prétendants du Team Fana Rallye Sport, à noter enfin que le groupe PSA ramenait une autre deux roues motrices sur le podium final avec la Citroën

bottari.jpg

Luigi Bottari & son copi Philippe Oury

 

Xsara de Luigi Bottari, 12 concurrents au départ, 4 à l’arrivée dont 3 deux roues motrices, l’armada de kamikazes Mitsubishi aura fait long feu et pour certains on a été proches du Hara Kiri…

Vendredi 25 mai 2012, vérifications techniques et administratives – Abidjan, le ciel déverse des trombes d’eau sur la Perle des Lagunes et chacun des concurrents présents a le même regard fataliste vers les cieux, la région d’Aboisso qui héberge ce Rallye est vallonnée, très humide et tous d’imaginer ces montées et descentes glaiseuses et ses improbables bourbiers, bref, les deux roues motrices font profil bas et les quatre roues savent que le moindre écart se paiera le prix fort !

Samedi 26 mai, 1ère étape, au programme reconnaissances du parcours puis 185,20 kms dont 112,80 kms d’ES répartis en deux sections et 10 ES, la journée s’annonce éprouvante et longue puisque le retour au parc fermé est prévu aux alentours de 20h pour les premiers véhicules…

Dès la fin des recos, premier abandon avec l’équipage Bottari Cyril / Leparlouer Nicolas sur Subaru Impreza, la valse des maudits a ouvert le bal, Moussa Fané ne passera pas la 1ère section déjà très rapide et amputée d’une ES2 jugée trop glissante et dangereuse par les organisateurs, mais le morceau de bravoure est à venir dans la section 2 avec un semi paradis dans la SC5 d’Akressi et un quasi enfer dans la SC6 de Diby, ces deux ES, à elles seules seront à la base de quasiment tous les abandons du week-end, les deux juges de paix de cette première étape !

Et dès le jour couché de gros dégâts vont clairsemer le peloton, premier à rendre les armes, Fred Nobou, ramènera tout de même sa Toyota Corolla mais sera contraint à l’abandon, ce sera ensuite au tour de Gary Chaynes auteur

gary.jpg

Gary Chaynes & son copi Romain Comas

 

pourtant du scratch lors du premier passage dans cette ES5 de se faire surprendre par un aqua-planning de haute volée lors du second passage, fin tragique de ses illusions, abandon sur sortie de piste, dans l’ES suivante c’est au tour d’Ali Jaber de s’offrir une spectaculaire sortie de piste assortie d’un tonneau, là aussi équipage indemne mais abandon de facto.

Autant vous dire qu’à l’arrivée du parc final ce samedi soir, les mines en disent long sur les sentiments contradictoires qui se bousculent dans la tête, entre soulagement d’en être sorti, calcul des stratégies avec ses adversaires, déception pour les copains restés en route, fatigue pour la journée écoulée ou inquiétude pour la journée à venir ou l’état de la voiture au sortir de cette ultime assistance ! Pour notre part, la Lionne a un bras

Cardabelles-0345.JPG

 

plié et une biellette endommagée, les passages de roues ont vécu mais sinon R.A.S, le moral est au beau fixe et ce premier roulage en conditions de course sur la Terre Ivoirienne s’est révélé grisant, réintroduction de la Lionne dans son habitat naturel réussi !

Soumaoro Moriféré & Jimmy Cormenier mènent donc la meute, Marc Molinié & Christian Tribout sont seconds, Gilles Pulvéric & Bruno Laborde sont 3èmes, Luigi Bottari & Philippe Oury 4èmes, William Farhat et Andréa Farhat 5èmes, Maxime Abondio & Jean-Claude Richard 6èmes.

Cardabelles-7521.jpg


Dimanche 27 mai, 7h30, Aboisso, les reconnaissances de l’étape 2 commencent, au programme du jour 154,60 kms dont 120,60 d’ES (8) en deux sections, la seconde étape sera courue sous une chaleur écrasante, la première section reprend les deux ES phares de la veille, le paradis et l’enfer, Akressi et Diby, et dès le début de l’étape les ambitions sont dévoilées, William Farhat veut reprendre Luigi Bottari, Marc Molinié ne veut rien lâcher de plus sur Soumaoro Moriféré et cela part comme une balle !

Las, Diby jouera encore au casse voiture et certains paieront lors de la deuxième section un passage trop optimiste ou un instant de relâchement, à bord de la 207 RC, la troisième place provisoire est certes agréable mais il n’est pas question de relâcher la pression car derrière les enragés que sont Farhat & Bottari poussent fort, alors on reste vigilants et la Lionne se joue des principaux pièges grâce à son agilité, le moteur tourne comme une horloge, seule ombre au tableau une fuite d’huile sur le joint spi arrose le disque d’embrayage qui cire par moments, mais cela tient jusqu’à la première assistance du jour à Maféré.

Dernière section du Rallye, encore 65,70 kms dont 4 ES (58,40 kms), la fatigue sera un ennemi c’est sûr, et c’est reparti, chacun sait désormais que remonter son concurrent direct à la régulière semble exclu, les écarts sont figés et conséquents, il faut finir, ramener l’auto et rentrer dans les points !

Las, le bal des maudits n’en a pas fini, avant dernière ES (17), un long Gauche, je balance la note, Gilles inscrit l’Auto, relance, la belle rugit et en redemande mais l’heure n’est pas à l’enthousiasme démesuré, et en sortie du Gauche, là, rangés sur le bord de la piste, Marc Molinié & Christian Tribout sont en train de subir leur abandon

molinie.JPG

Marc Molinié & son copi Christian Tribout

 

sur casse mécanique à une vingtaine de kilomètres de la fin de ce Rallye, la seconde place leur échappe, nous sommes virtuellement seconds.

Jamais je crois une ES ne m’aura semblée aussi longue que cette ES18, ne pas casser, ramener l’auto, faire gaffe à la note balancée, au placement de l’auto, à cet embrayage récalcitrant, à une crevaison possible (Soum en a fait l’expérience plus tôt dans la journée), sortir, sortir de cette foutue ES, ramener la 207 jusqu’à son paddock d’assistance, 16 minutes plus tard ce sera chose faite, soulagement, joie, extase, tout se bouscule à nouveau, ce sport est un sport de malades mais quelles décharges d’Adrénaline !!!

Pour sa première sortie la Peugeot 207 RC réussit donc un joli coup, Gilles Pulvéric en finit avec sa mauvaise série, pour ma part mon dernier podium remontait à la première édition du Bamboo Rallye d’Adzopé en 2008, pour la première sortie de la Subaru Impreza de Cyril Bottari, déjà seconds, déjà derrière Soum, je ne pouvais rêver meilleure remise dans le bain et comme l’appétit vient en mangeant…

IMGP6814.JPG

Podium d'arrivée, votre serviteur et Gilles Pulvéric


Soumaoro Moriféré et Jimmy Cormenier l’emportent donc avec leur Evo 9, Luigi Bottari et Philippe Oury complètent le podium avec la Xsara et alors que William & Andréa Farhat abandonnent dans l’ultime ES, clôturant ainsi le bal des maudits, Maxime Abondio et Jean-Claude Richard s’adjugent la 4ème place.

 

Lundi 28 mai 2012, 11h00, Cour Royale de Krindjabo, le Roi du Sanwi Nanan Amon N'douffou V, assis sur son trône, les pieds posés sur une peau de panthère honore Soumaoro Moriféré et lui remet les attributs honorifiques qui feront de lui, désormais, le Prince du Sanwi, les images se bousculent, les recos, les bambous, la forêt, la boue, les phares, le roi, la peau de panthère, Soum, la Lionne, quelle aventure !!

soum3.JPG

au micro, Nino Zarour, le Directeur de Course, à ses côtés le nouveau Prince du Sanwi, Moriféré Soumaoro.


Merci Gilles de m’avoir fait partager son intimité, elle est attachante cette bête là, et puis, Soum, que dire de plus, je vous le dis à chaque fois, Soum est un Prince, un Chevalier, un gentleman driver doué et intelligent, rusé et patient, quel adversaire de marque pour une Lionne !

En attendant, maintenant, c’est sûr, comme on dit ici, ça n’est plus que dans la bouche, Soum est vraiment un Prince, le Prince du Sanwi, c’était le lundi 28 mai 2012, je l’ai combattu un week-end durant et ait assisté, admiratif et respectueux à son sacre. Cela restera dans ma mémoire, le Rallye est un Sport de Seigneurs et certains, un jour, sont consacrés par leur pairs !!!...  

 

 

 

!!! Crédits Photos : Merci à Candice Duparc, à Elo et à Killian Pulvéric.

 

 

 

user-15243.jpeg

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents