Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adrénaline Addict

Adrénaline Addict

Le Blog de Bruno, copilote de Rallye, #Blogueur multipolaire #Epicurien #Expatrié, #Adrénaline Addict, #Photographe compulsif et #Médiavore. De l'humeur, des infos, des réactions, de l'action mais surtout du Rallye, beaucoup de Rallye !!!


29ème Rallye de Pentecôte ...Dantesque !!!

Publié par le Copilote Masqué sur 16 Juin 2011, 02:42am

Catégories : #Rallye : Côte d'Ivoire

"...il te convient d'aller par un autre chemin..."

répondit-il, quand il me vit en larmes

si tu veux échapper à cet endroit sauvage;

car cette bête, pour qui tu cries,

ne laisse nul homme passer son chemin,

mais elle l'assaille, et à la fin le tue;

elle a nature si mauvaise et perverse

que jamais son envie ne s'apaise

et quand elle est repue elle a plus faim qu'avant..."

 

Extrait de l'Enfer de Dante - la Divine Comédie - Dante Alighieri - 1321

 

 

 

Qu'il eût été doux l'Enfer de Dante pour les courageux équipages qui prirent, ce samedi 11 juin 2011, le départ de ce 29ème Rallye de Pentecôte à Assinie... Nul doute que la plupart eurent alors longuement médité une de ses célèbres tirades aux portes de l'ES1 :

 

"...toi qui entre ici, abandonne toute espérance..."

 

Et Dieu sait, qu'au terme de cette première étape, l'espoir avait définitivement abandonné ce coin de brousse d'Afrique de l'Ouest... Et une fois de plus, pour vaincre "...cet endroit sauvage..." il allait falloir terrasser "...cette bête..." à la nature "...si mauvaise et perverse...", peu importe vos préjugés, croyances et convictions, quel que soit le nom dont vous la désignez, malchance, malédiction, mauvais oeil, quelle que soit la forme qu'elle prenne, casse mécanique, panne électrique, intempéries, incident de course, déconcentration, erreur de note, sortie de route, peu importe... Elle n'aura de cesse ("...jamais son envie ne s'apaise...") de vous harceler, vous pousser jusque dans vos ultimes retranchements, jusqu'à l'erreur, souvent fatale...

La légende urbaine dit que seuls les esprits purs réussissent à lui triompher, les autres sont damnés, condamnés à errer des heures durant dans ses forêts et autres marigots et plus d'un équipage en ce fameux samedi en aura goûté avec amertume et effroi les limbes...

Oui, qu'il eût été doux l'Enfer de Dante pour les courageux équipages qui prirent le départ de ce 29ème Rallye de Pentecôte, qu'il eût été doux en regard de ce qu'ils allaient devoir affronter !!!...

Enduro-Assinie---Mai-2008-9042.jpg

Au programme donc, deux étapes, celle du samedi comporte 4 sections (dont 2 de nuit) de 5 spéciales chacune, celle du dimanche comporte 2 sections de 5 spéciales chacune à nouveau.

Samedi 11 juin 2011 donc, vérifs techniques et administratives de 9h00 à 10h00, recos dans la foulée de 10h00 à 13H00, sont finalement admis au départ 12 équipages, classés dans l'ordre du classement final du Championnat 2010, à savoir : n°1 Kévin Ligonnet & David Israël (Mitsubishi Lancer Evo V), n°2 Soumaoro Moriféré & Philippe Oury (Mitsubishi Lancer Evo IX), n°3 Ali Jaber & JC Rousseau (Mitsubishi Lancer Evo VIII), n°4 Loïc Malherbes & Thierry Brion (Peugeot 309 4x4), n°5 Marc Molinié & Christian Tribout (Mitsubishi Lancer Evo VII), n°7 Cyril Bottari & Nicolas Le Parlouër (Subaru Impreza Gt), n°8 Gary Chaynes & Vanessa Kesseli (Mitsubishi Lancer Evo VI), n°9 Gilles Pulvéric & Cissé Asta Rosa (Mitsubishi Lancer Evo VI), n°10 Cissé Adama & Kouamé Koffi (Subaru Impreza Gt), n°12 Nobou Frédéric & Kouadio Kan Jésus (Toyota Corolla), n°14 Luigi Bottari & Maher Abdallah (Citroën Xsara) et n°15 et douzième concurrent Gigault Frédéric & Gamallo Bamba (Peugeot 205 Gti).

 

Samedi, 10h00, début des recos, le ciel est mitigé mais la météo est pessimiste quand à l'évolution au cours de la journée, on le sait, le Rallye de Pentecôte est un Rallye d'eau, c'est la saison qui veut sa et sa spécificité géographique autour des lagunes de la région d'Assinie.

Samedi, 12h30, alors que la plupart n'ont bouclé qu'un tour de prises de notes sans relecture :

 

Gilles Pulvéric à Cissé Asta Rosa : "...crois moi, ça ne sert à rien de relire ça, de toutes façons avec la pluie qui va arriver ça aura complètement changé de physionomie, donc..."

 

Le premier gros orage de la journée arrive et déverse ses halebardes sur Assinie et sa cocoteraie, les mines se renfrognent, les assistances sont fébriles, entrée en parc fermé à 13h00, départ programmé pour 14h00, ne rien oublier et guetter une hypothétique éclaircie...

 

Samedi 14h30, après le passage du gros de l'orage, le départ est finalement donné, les équipages piaffent,

Enduro-Assinie---Mai-2008-9051.jpg

les moteurs rugissent de bonheur de savoir leurs sonorités rageuses bientôt libérées et pourtant, dans tous les esprits, à cet instant cette inconnue pernicieuse qui vous ronge les sangs, quid de l'état de la piste après ces 3 kilomètres du Pk16, dans quel état de saturation vont être les cuves d'eau prémices des bourbiers de la cocoteraie dont les cimes dépassent au loin adossées à ce ciel de plomb,et pourtant, il faut y aller et d'entrée de jeu marquer les esprits et tenter d'affoler les chronos. Kévin & David s'élancent, dans la cocoteraie, déjà, les sursauts rageurs de l'Evo V emplissent la voute humide...

 

"...Déjà venait par les troubles eaux le fracas d'un son plein d'épouvante qui faisait trembler à la fois les deux rives, tout semblable à celui d'un vent impétueux, né de chaleurs contraires, qui frappe la forêt et sans aucun obstacle, arrache, abat et emmène les branches; il s'en va de l'avant, poudreux superbe..." Extrait de l'Enfer de Dante...

 

Enduro-Assinie---Mai-2008-9047.jpg

Et très vite les cuves d'eau s'avèrent léthales pour nombre de mécaniques, au rang des tombés au champ d'honneur et abandon pour le compte dès cette ES1 on compte Frédéric & Bamba sur leur 205 mais aussi Luigi & Maher et leur Xsara, Luigi qui au soir de la remise des prix n'y croyait toujours pas, "...on s'est fait piéger, Soum était déjà dans la cuve, j'ai pensé que ça passait, et puis, non... J'ai décalé la distrib et tordu quelques soupapes... le pire c'est qu'on est resté là à essayer de sortir de 15h à 20h, tu vois non ?... d'ailleurs chapeau à mon Copi, Maher est parti en courant jusqu'à l'arrivée de l'ES pour essayer de trouver de l'assistance, mais V2 c'est loin, tu vois non et le gars il a fait l'AR, mais entre temps je me suis dit mais le gars là il m'a oublié !!! Mais non, il est revenu, chapeau Maher en tous cas...".

Dans cette même ES1, d'autres perdront déjà toute chance d'accrocher un podium, Ali & JC lâchent plus de 20 min sur le leader "...tu vois c'était vers les S dans le sable, on arriver cette cuve, on avait noté TAG et là on voit que Soum est posé à Gauche, donc on tente le coup à Droite, de l'eau jusque sur le capot, le moteur ratatouille un coup et ...ça passe !!! mais bon, on chope plein de buée dans l'habitacle, du coup on se perd dans les notes et on se sort un peu plus loin dans un virage et on va se poser sur des régimes de palmes, les quatre roues dans le vide !!!, 20 min à se sortir de ce tas de M.... , en plus je vois passer Soum, alors que j'étais tellement content de l'avoir passé dans les cuves, Pfffff....".

Cissé & Koffi sortirons également avec leur Subaru avec à la clé quelques grosses poignées de minutes perdues, enfin, Soum & Philippe câlent 6 minutes dans la fameuse cuve d'eau et prennent là un sacré handicap mais comme on sait le Soum jamais aussi combatif que quand il est blessé on s'attend à une remontée sauvage, mélange habituel de Mad Max et Easy Rider sur des airs d'Apocalypse Now, on se dit donc à ce moment là que ça va saigner !!!

Les seuls à vraiment tirer leur épingle du jeu sont Cyril & Nicolas qui scratchent, Gary & Vanessa tâlonnent suivis de Gilles & Asta !!

 

ES2, Soum le guerrier est sur le chemin des visages pâles et les prisonniers ne sont pas au menu semble-t-il, no pitié in business !!!, scratch, il devance Cyril et Gilles, démoniaque, tellement prévisible et pourtant toujours aussi surprenant !!

Enduro-Assinie---Mai-2008-9065.jpg

 

ES3, nouveau scratch pour Soum, Cyril le marque à la culotte, Marc & Christian revenus du diable vauvert

Enduro-Assinie---Mai-2008-9087.jpg

réalisent un inespéré 3ème temps : "...de toutes façons, il y a des jours avec et des jours sans, c'était sans !!! quelques centaines de mètres après le départ de l'ES1, l'amortisseur AVG BOS nous a lâché... 2 kms plus loin on a avalé de l'eau dans un trou d'eau et du coup on s'est retrouvés sur 3 cylindres...". L'ES3 verra également une partie des espoirs de podium de Gary s'envoler puisqu'il y laissera près de 4 minutes sur le leader à cause de problèmes d'allumage et de coupures intempestives.

 

Mais le bougre a de la ressource et il scratche l'ES4 devant Cyril et Soum !

Enduro-Assinie---Mai-2008-9151.jpg

l'ES4 verra dans le même temps la descente aux Enfers d'Ali s'accroître, 16 min de perdues sur le leader, la messe est dite, Loïc & Thierry recevront également l'extrême onction de leur Peugeot 309 : "...ça roulait fort, c'est con, hein ? à la fin de la spéciale j'ai pris de l'eau dans le faisceau du boitier électronique, du coup le calculateur a grillé net !! ...dommage on aurait pu encore s'amuser un bon moment..."

 

ES5, Soum scratche à nouveau, le patron est à la parade dans sa remontée même s'il reconnaît que "...par moments je la tient plus, elle part en vrille toute seule, faut p'têt que je me calme !...", il devance Gilles et Gary, l'ES5 n'est à nouveau que calvaire pour Ali & JC, de longues paires de minutes perdues sur un talus : "...je sais pas ce que j'ai fait, je sais plus si j'ai touché les freins ou pas mais l'instant d'après on était posés là sur un talus, heureusement Fredo (NDLR : Nobou) nous a aidés à sortir de là mais bon on fini à l'agonie cette section au niveau chronos !!...". Même punition pour Marc & Christian : "...j'ai tiré tout droit dans un champ de manioc après avoir câlé le moteur dans un freinage..."

 

Retour à l'assistance pour tous et là aussi quelques abandons au fond des paddocks, boueux, épuisés, éreintés, les premiers survivants de la section 1 à poser un genou à terre sont Cissé Adama & Kouamé Koffi dont la Subaru réclame pitié face aux outrages subis dans ce round, Marc Molinié & Christian Tribout tirent aussi leur révérence : "...on avait toujours ce problème de 3 cylindres, au final c'est un fil d'injecteur qui était endommagé, de toutes façons c'est la course que veux tu, en plus les petits nous ont limé proprement, rien à redire, la relève est déjà là, lol..."

 

Section 2, ceux qui pensaient naïvement avoir connu les affres de la galère du Pentecôte allaient en être quitte pour implorer leurs divinités, l'orage qui va aux alentours de 17h balayer la région d'Assinie sera le coup de grâce mais l'apothéose attendra encore, l'Enfer de Dante et ses cercles concentriques n'a pas encore dévoilé tout son jeu !!!

 

ES6, Cyril scratche

Enduro-Assinie---Mai-2008-9118.jpg

et donne désormais le tempo de la meute aux abois qui traversent les cocoteraies la tête basse, le souffle court, l'échine courbée pour espérer passer au travers des déchaînements climatiques en cours, Soum le suit et Ali semble renaître de ses cendres, Gary fera les frais de la rage de la bête, l'Enfer s'ouvre sous ses pieds, 22 min des perdues sur le leader !

 

ES7, Cyril à nouveau pour le scratch devant Soum et Gilles !!! Gary et Kévin font jeu égal mais sont désormais beaucoup trop loins du trio de tête pour espérer raisonnablement accrocher un podium, Ali & JC sortent une fois de trop de la piste, cette fois-ci c'est un abandon pour le compte : "...je sais pas, on était collés, littéralement dans ce sable, c'était fini... Mais bon, j'aurais encore beaucoup appris sur ce Rallye, c'est l'essentiel !..." et JC de rajouter : "...Heureux de l'avoir fait en tous cas, des conditions de fous mais du plaisir !!!..."

Enduro-Assinie---Mai-2008-9174.jpg

ES8, Soum signe un nouveau scratch, il devance Cyril et Gilles, Kévin "limite" la casse et Gary sombre inéluctablement...

 

ES9, Soum à nouveau devant Cyril et Gilles encore, Gary réagit et devance Kévin mais la paire est défénitivement décrochée...

 

ES10, Cyril réaffirme ses ambitions et signe le scratch, il devance Soum, Gary, Kévin et ...Gilles peut être trop prudent sur ce coup là...

 

Retour à l'assistance pour les rescapés, toujours sous des trombes d'eau, le regroupement permettra d'attendre la nuit et le lancement de la 3ème section, les premières pénalités de pointage apparaissent sur cette seconde section, 30" pour Kévin, 4min20" pour Gary !!! et 20" pour Soum. Au terme de la section Cyril devance Soum de 1min10", Gilles suit 3min40" plus loin, Kevin est relégué à 7min04" du leader et Gary désormais dernier rescapé promis à la damnation avec 33min24" de retard sur le leader !!!

 

Et Fred Nobou & Jesus Kan Jesus me direz-vous,

Enduro-Assinie---Mai-2008-9181.jpg

et bien, non contents de mener la catégorie des 2RM et de mettre à plusieurs reprises leur Toyota dans les traces et les chronos des 4RM, se permettent des exttras comme celui de sortir Ali de sa galère et reprendre leur course comme si de rein était, crânement et à l'optimisme, las, les éléments ne cessant de dégrader les conditions de course les contraindrons physiquement à l'abandon, pourtant, nulle amertume ni regrets, un exemple de fair-play et de Gentleman driver's attitude chez Frédo, comme à son habitude :

 

"...écoutes, bon, j'ai attrapé la crève mais ça va, assez content du parcours je dois dire parce que cela nous rapproche des rallyes de nos aînés, beaucoup de boue, beaucoup de communion avec les villageois dans les passages délicats, et encore plsu content d'être passé partout sans souci avec la Toy !!! tu te rends compte, une deux roues motrices, propulsion en plus !!! ...en recos je me suis dit c'est dur pour une 2RM mais bon, c'est faisable, après l'orage de 17h, j'ai su que c'était plus possible pour moi parce que quand j'étais dans le baquet j'avais de l'eau jusqu'à la taille !!! alors on ouvrait les portes pour vider le trop plein mais en dessous du seuil de porte ça stagnait tellement la voiture est étanche, du coup chaque fois qu'on freinait il y avait une vague qui nous arrivait de l'arrière, MDR !!! non, c'était vraiment plus possible !!!... mais je me suis éclaté, j'ai encore découvert une autre facette de ma voiture, c'est juste énorme !!!..." une fois de plus chapeau bas Frédo pur cet état d'esprit !

 

Section 3, la nuit surgie des cocoteraies et des forêts environnantes s'est répandue, lentement, insidieusement d'abord au travers des mangroves puis d'un bond au dessus de la lagune et la voilà ici, au milieu des paddocks du Pk20, la pluie omniprésente ets là pour marteler qu'il est totalement déraisonnable de s'aventurer dans cette brousse gorgée d'eau, faite désormais d'un patchwork de marigots et ruisseaux qui zèbrent la latérite, cette section sera celle de tous les dangers, Dante nous l'a promis, la descente aux enfers sera longue, douloureuse, inévitable, seuls quelques uns dans ce paddock pensent à la carte qu'ils ont à jouer, ces esprits purs comme le veut la légende n'ont aucune appréhension, tout au plus celle-ci fait-elle place à un fatalisme qui leur fait dire que les dés sont déjà jetés. ils disent vrai mais ne savent pas encore que la mise de départ sera juste démesurée, obscène, la Bête réclamera encore son dû "...jamais son envie ne s'apaise et quand elle est repue elle a plus faim qu'avant...", dont acte.

 

En feront définitivement les frais, Fred Nobou donc, Gary Chaynes et Vanessa Kesseli et le Champion de Côte d'Ivoire des Rallyes en titre, Kévin Ligonnet & David Israël, retour donc sur les deux équipages, Vanessa tout d'abord qui s'avouait volontiers "...ravie de mon 1er Rallye... c'est vrai que l'orage entre les recos et le départ a quand même un peu changé la donne mais bon, on s'est adaptés sur ce parcours difficile... J'ai même trouvé les liaisons longues et dangereuses par rapport à la piste... Après, c'est la faute à pas de chance, ces coupures moteurs incessantes qui ont eu raison de notre course... ma foi, oui, un peu déçue de n'avoir pas été au bout mais bon, ça n'est que partie remise, je serais à Dabou pour la seconde manche du Championnat !..."

Kévin, ensuite qui revenait sur les évènements qui lui coutaient son Rallye : "...Ecoutes, on s'est arrêtés dans l'eau, on a perdu le courant sur la pompe, j'ai essayé de tirer une alim en direct, Marco est même venu m'aider mais bon, rien à faire, c'était foutu !... ....Après, je sais pas ce qui ne fonctionnait pas, ce qui est sûr c'est que ça ne me plaisiat pas, j'y arrivais pas et dès que j'essayais de hausser le ton j'étais en sursis, je comprends pas, quand je vois les temps je comprends pas ce qui a pu se passer, on a pas dû prendre la même route, y-a quelque chose !!... c'est comme ça, bon, de toutes façons j'étais pas à l'aise sur ce parcours, donc..." un Kévin très dubitatif et pleine remise en question, en espérant le revoir très vite à son vrai niveau et surtout le revoir reprendre du plaisir dans l'auto, sûr que David saura rallumer cette étincelle, ne lâche rien jeune Jedi ! ;-)

 

ES13, Gilles reprend les choses en main et devance Cyril et Soum, Gilles et son sens de l'attaque est à l'aise et cela se voit,

Enduro-Assinie---Mai-2008-9127.jpg

ES14, Gilles déroule et enroule, il sait que sa survie dépend de l'écart qu'il maintiendra entre lui et Soum, Cyril ferme la marche,

 

ES15, Cyril reprend les rênes, Soum le suit et Gilles relâche du lest, las, le 29ème Rallye de Pentecôte vient de subir son dernier soubresaut alors que certains équipages sont encore littéralement noyés au lmilieu de marigots qui n'ont cessé depuis 17h d'enfler, la Direction de Course, elle aussi, est contrainte d'abdiquer, spéciale et étape neutralisées retour en convoi au parc et lancement des opérations de récupération des naufragés de la cocoteraie, la Bête a eu le dessus, les eaux ont vaincu les mécaniques, Dante nous avait pourtant mis en garde :

 

"...l'eau était noire plutôt que perse, et nous, en compagnie de son flot trouble, nous entrâmes plus bas par une voie étrange..." Extrait de l'Enfer de Dante. 

Au final c'est la Fin du Rallye qui sera prononcée dans les heures qui suivent, Soumaoro Moriféré et Philippe Oury échouent dans leur reconquête de la seconde marche pour 25",

Enduro-Assinie---Mai-2008-9063.jpg

un Soum résolument optimiste : "...j'ai tout fait, séché mon filtre à air dans un trou d'eau, tiré tout droit dans un champ de manioc, prié pour que la voiture ne décroche pas dans des montées en glaise mais au final c'était surtout du bonheur et j'ai encore appris des trucs sur ce Rallye !!! ...bon mais faudrait pas qu'ils s'habituent trop à cette place, je suis là !!! MDR..."

 

Gilles Pulvéric et Cissé Asta Rosa après plus de deux ans de galères répétitives et d'abandons consécutifs sortent enfin la tête de l'eau,

Enduro-Assinie---Mai-2008-9129.jpg

"...oui, on s'est enfin débarassés de notre chat noir, la couleur rouge de l'auto out et depuis, ça va !!! En plus on a bien bossé en fin d'année sur la prépa de l'auto, on a refait le faisceau, la boîte et le moteur, on a mis la caisse à poil, en plus les essais en septembre dernier ce sont déroulés sur ces mêmes pistes et dans ces conditions météo folles, je savais donc très bien jusqu'où je pouvais aller !! Mais bon, ça n'a pas forcément été une partie de plaisir, sur la boucle de nuit, sur les 60 kms de chrono si j'ai fait 5 kms avec la voiture dans l'axe de la piste, c'est le grand maxi !!! MDR !! Au final j'ai crâmé une bougie et c'est tout, on a aussi réussi à bien ménager l'auto ! Après c'est vrai que cette couleur rouge j'en pouvais plus, c'était synonyme de galères, donc cet été quand j'ai annoncé à mon père, tu vois il a 77 ans et a beaucoup pratiqué le sport automobile, donc quand je lui ai annoncé que j'avais repeint la voiture en blanc, il m'a dit : je ne t'ai jamais rien dit mais je n'aurais jamais accepté de rouler dans une voiture rouge !!! MDR, alors tu vois, des fois... Non, sinon, forcément ça fait du bien, à moi bien sûr mais aussi à ma copi, oui, il était temps ! Par contre avec 25" on savait aussi que Soum pouvait remonter très vite !!...".

 

Cyril Bottari et Nicolas Le Parlouër l'emportent enfin et signent là leur première victoire en Championnat avec une avance plus que confortable de 5min47" sur Gilles & Asta,

Enduro-Assinie---Mai-2008-9119.jpg

 

"...non, les conditions météo ne me préoccupaient pas plus que ça, en fait j'étais tellement content de rouler enfin, qu'il pleuve, qu'il neige ou qu'il vente j'aurais eu la patate ! On a bien travaillé sur la prépa de la voiture, et puis c'est vrai que le stage l'an dernier m'a donné beaucoup plus confiance dans mon pilotage. Après, j'avais vraiment envie de leur botter le cul, je me suis dit je vais me donner les moyens ! On a roulé pour améliorer à chaque passage nos temps et mon pilotage, sans prise de tête sans stress particulier par rapport aux temps des autres et apparemment on dirait que ça a plutôt bien marché, non ? En plus dans la troisième section on est parti dans l'ES et on a tout de suite senti qu'on avait une roue AR en perte de pression, sinon pas beaucoup touché à l'auto, à part après le premier tour, mes suspensions étaient trop dures, la voiture était limite sur le fil, j'ai tout tombé de 4 crans et j'ai retrouvé un super grip sur l'auto. Et puis dans le tour de nuit on s'est dit, ça y est les gars fatiguent faut plus rien lâcher maintenant. La voiture a pas de bobos et nous on a pris du plaisir dans toutes les ES, que demander de plus ???...."

 

Rien effectivement, la boucle est bouclée !!!

Enduro-Assinie---Mai-2008-9121.jpg

Et si d'aventure certains d'entre vous, impies, doutaient encore de la véracité de ces légendes urbaines, laissez moi vous rappeler ces quelques bribes d'un passé pas si lointain : la dernière et seule autre fois où une Subaru l'a emporté sur un Rallye de Pentecôte c'était en 2008, en juin plus exactement... L'équipage Breste-Dufils portait alors, lui aussi, le n°7. Le 3ème du podium d'alors était un pilote qui revenait après 7 années sabbatiques, il signait ce podium à l'occasion de sa première collaboration avec sa copilote, 3 ans après,  c'est personnellement un très grand bonheur de vous revoir sur le podium, qui plus est à la seconde place cette fois-ci, bienvenus à la maison M. Gilles Pulvéric et Mme Cissé Asta Rosa, vous nous aviez manqué !!!

Alors, la prédiction se renouvellera-t-elle ??? La saison prochaine ?? Ou bien attendrez vous encore 3 ans pour vous damner ??? une chose est sûre, quel que soit votre choix, n'oubliez pas :

 

"...toi qui entre ici, abandonne toute espérance..."

 

 

 

dantes-inferno-screenshot-nokevin-news-ps3-xbox-360-07

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sandra 17/06/2011 08:09


magnifique article merci beaucoup bruno a 6000 km ca ma fait chaud au coeur j avais l impression d etre dans la sub que de souvenirs et bravo aux equipages bises


yann 16/06/2011 21:24



Super résumé du week end Bruno, on recent beaucoup de bonne chose sans même y avoir assité, Vraiment bravo à tous.



Jean 16/06/2011 20:37



Bravo...Kom d'habitude, la plume de Bruno n'a d'égale que ses photos....
on s'y croirait...sur les bords de la route et dans les "paddock".


longue vie au posts d'Adrenaline !!



ALI LOEB 16/06/2011 18:24



Bruno! Bruno! Bruno! encore mieux que ce que j'imaginais! cet article c'est du grand art et rien que pour pouvoir y être (dans tes articles) je n'abandonnerai jamais les rallyes et je m'imagine
déja ce que ce sera quand j'aurai gagné un rallye!!!!!!!! Et crois moi j'y arriverai ...


PS: MERCI POUR TES PRECIEUX CONSEILS, RECOMANDATIONS ET ¨POUR LE MATERIEL QUE TU NOUS A PRETE A MOI ET MON COPI



Elo. 16/06/2011 11:54



Tjrs un plaisir de lire tes articles! Je suis en australie, down under et pourtant en te lisant j'ai presque l'impression d'être avec vous tous sur place! Un sacré début de saison
apparement! 


 



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents