Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adrénaline Addict

Adrénaline Addict

Le Blog de Bruno, copilote de Rallye, #Blogueur multipolaire #Epicurien #Expatrié, #Adrénaline Addict, #Photographe compulsif et #Médiavore. De l'humeur, des infos, des réactions, de l'action mais surtout du Rallye, beaucoup de Rallye !!!


Et si nous étions les derniers dinosaures...??!!!

Publié par le Copilote Masqué sur 27 Février 2009, 15:00pm

Catégories : #L'essentiel

 

Mauvais rêve en vérité, imaginez plutôt, nous sommes il y a 65 millions d'années en arrière, ils règnent sur la Terre depuis plus de deux cent millions d'années, ils sont les plus puissants, les plus rapides, les plus imposants, ils sont les prédateurs ultimes et règnent en maîtres sur cette terre. Sans rivaux, ils ont néanmoins fait les frais d'un grain de sable dans les rouages, ils firent les frais d'un astéroïde qui bouleversa de manière suffisamment conséquente l'équilibre climatique d'alors pour les faire disparaître de la surface de la planète bleue... Un aléa qui allait donc précipiter leur perte et ouvrir une nouvelle ère, celle du règne des mamifères !

 

Décembre 2008, ils règnent sur le Rallye depuis de longues années, ils sont les plus puissants, les plus rapides, les plus imposants, ils règnent en maîtres sur le Championnat du Monde des Rallyes, le WRC est le prédateur ultime. Le WRC règne au sommet de la planète Rallye et nul ne peut rivaliser avec cette maîtrise technologique, cette puissance, et néanmoins, le grain de sable du système financier Mondial mal monitoré risque de précipiter à sa perte cette autre espèce de géants qu'est le WRC, et si le scénario quasi Hollywoodien de cette crise devenait un scénario catastrophe ?

Et si nous étions les derniers spectateurs ou acteurs privilégiés d'un sport sur le point d'être sacrifié sur l'autel de la survie économique et sociale de l'espèce ?

 

Et il n'en faudrait finalement pas tant que ça pour être montrés du doigt, indexés, traités de sorciers et être ainsi promis au bûcher ! La liste des griefs opposables à notre sport va croissant au quotidien, pour n'en citer que quelques uns :

L'impact environnemental avec, à l'heure des bonus écologiques pour les véhicules émettant moins de Co2, des consommations de carburant aux taux d'octane frisant l'indécence face à ces mesures, à moins de s'orienter vers le paiement de taxes permettant de compenser par des crédits carbones, l'impact écologique avec l'opposition parfois importante d'associations soucieuses de protéger certaines zones de nidification ou autres, l'impact sécuritaire avec les difficultés toujours plus importantes de gérer l'enthousiasme et la passion des aficionados, d'où parfois des autorités qui sont tentées d'annuler tout ou partie d'une section, l'impact règlementaire qui pousse la FIA toujours plus loin dans sa recherche d'équilibre financier du secteur, ou bien encore l'impact sociétal qui fait que la pression sur les élus et les organisateurs, du fait de leur électorat ainsi que de leur responsabilité pénale en cas de problème, amène à la frilosité dans le déploiement de projets.
Et bien une fois que vous avez fait fi de ces considérations, toutes aussi légitimes les unes que les autres, il vous reste à affronter l'impact économique et financier.

L'impact économique qui pousse tout constructeur à calculer son ratio développement-notoriété-investissement et en amène beaucoup à renoncer à l'aventure WRC, définitivement ou temporairement, ainsi Alpine, Audi, Renault, Peugeot, Lancia, VW, Toyota, Mitsubishi, Subaru, Suzuki, Hyundai, Seat ou autres Skoda et de tenter des aventures parallèles dont ils reviennent aussi parfois, ainsi le Rallye Raid et les exemples de Nissan, Mitsubishi ou VW... L'impact financier enfin qui vient vous cueillir, une fois franchis tous ces écueils et vous abandonner au bord d'une pit-lane et les dommages collatéraux dans le reste du monde des sport mécaniques commencent, eux aussi, à s'accumuler, ainsi Honda en F1, Kawasaki en moto ou Mitsubishi en Rallye Raid pour n'en citer que trois...

Alors, la solution passera-t-elle par certains développements menés par des constructeurs, tel Citroën et sa C4 "Green" ou des préparateurs tels le sorcier de Landen, Guy Colsoul qui travaille actuellement au développement d'une Evo 10 au carburant bio et aux performances démoniaques ?
Et si ce n'était suffisant, la tentation ne serait-elle pas, dès lors, bien grande de la part des plus hautes instances dirigeantes de notre sport de tenter de minimiser l'impact de notre pratique et de revoir se réveiller les démons qui pourraient nous voir nous affronter dans des stades et pourquoi pas du synthétique (??!!!) et de perdre l'âme même de notre sport, celle qui a fait sa grandeur et sa renommée, celle que nos aînés ont construit, cette légende qui a amené certains d'entre eux à y sacrifier leur vie, leur raison, celle là même qui fait vibrer nos baquets, nos ateliers, nos bords de spéciales, nos rêves les plus fous...!!!

Alors, seulement, si cela devait arriver, nous saurions, au fond de nous, que nous avons perdu l'essentiel, l'âme, l'âme du Rallye, celle là même qui énonce qu'un Rallye c'est avant tout relier un point A à un point B et non pas tourner dans un stade, l'âme de ceux qui ont créé le mythe et nous ont quittés, l'âme des guerriers !!!

Probablement juste un mauvais cauchemar...

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents