Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adrénaline Addict

Adrénaline Addict

Le Blog de Bruno, copilote de Rallye, #Blogueur multipolaire #Epicurien #Expatrié, #Adrénaline Addict, #Photographe compulsif et #Médiavore. De l'humeur, des infos, des réactions, de l'action mais surtout du Rallye, beaucoup de Rallye !!!


Mitsubishi, 1999, Evo VI, la belle...

Publié par le Copilote Masqué sur 3 Juillet 2008, 10:00am

Catégories : #Recos

C'est sous une toute nouvelle livrée rouge Marlboro que l'Evo VI fera son apparition au Monte Carlo 1999, seule GrA du plateau cette année là, face à une armada de WRC, Subaru, Toyota, Ford, Seat, Skoda et Peugeot avec sa nouvelle bombe, la 206 WRC !!! Après le doublé Pilotes - Constructeurs, Richard Burns parti chez Subaru, un plateau des plus larges, Freddy Loix qui doit rejoindre le Team, le challenge cette saison là est peut-être un des plus périlleux à relever, quasiment tout à perdre et bien peu à prouver, si ce n'est l'entêtement à s'axer sur une GrA alors que les WRC deviennent légion. Un entêtement qui, on le verra, coûtera au final cher à Mitsubishi qui va rater le coche de l'évolution des WRC et qui, plus surprenant encore, poussera la marque aux diamants à ne plus sortir de nouveau modèle pendant près de 3 ans, alors que depuis les débuts de l'Evo ils avaient démontré avec brio leur capacité à innover, vite et bien, Mitsubishi se bat désormais contre des adversaires qui ont un avantage technologique important, pour Mäkinen pourtant, rien d'impossible.
L'Evo VI ne connaît pas de gros boulversements, la V a été domptée et la VI voit son bloc moteur allégé et mieux exploité, le 4G63 développe toujours 290 cv, les différentiels et trains roulants upgradés et d'entrée, elle va frapper un grand coup !!!
Mäkinen victorieux au Monte Carlo et en Suède, on ne pouvait rêver plus belle entrée en matière, 5ème au Portugal, 3ème en Catalogne (Loix est 4ème), 6ème en Corse, Loix 8ème, 4ème en Argentine, 3ème à l'Acropole, Loix 4ème, victorieux en Nouvelle Zélande, Loix 8ème, victorieux au San Remo, Loix 4ème, 3ème en Australie, Loix 4ème et Loix 5ème en Grande Bretagne, Mäkinen est sacré Champion du Monde des Rallyes pour la 4ème année consécutive, inoxydable, imbattable !
2000, c'est la Tommi Makinen Edition qui s'aligne au Monte Carlo et Mäkinen y signe à nouveau une victoire (Loix 6ème), second en Suède (Loix 8ème), Loix 6ème au Portugal, 4ème en Catalogne (Loix 8ème), 3ème en Argentine, Loix 5ème, 4ème en Finlande, 5ème à Chypre, Loix 8ème, 3ème au San Remo, Loix 8ème, 3ème en Grande Bretagne, Mäkinen finit la saison 5ème du Championnat Pilotes.
L'Evo VI est arrivée au bout de ses limites face aux dernières générations de WRC telles la 206, la Subaru ou la Focus, l'arrivée la saison suivante de la Xsara WRC, sonnera le glas de la dernière GrA officielle du Championnat du Monde, la 6.5 qui s'élance au Monte Carlo en 2001 :
Victoire au Monte Carlo donc, 3ème victoire d'affilée pour Mäkinen sur les terres monégasques (il y ajoutera même une 4ème en 2002, pour le compte de Subaru cette fois-ci !!) Loix 6ème, Thomas Radstrom second en Suède, victoire au Portugal, 3ème en Catalogne, Loix 4ème, 4ème en Argentine, Loix 6ème, Loix 5ème à Chypre, 4ème à l'Acropole, Loix 9ème, victoire au Safari, Loix 5ème, Loix 10ème en Finlande, 8ème en Nouvelle Zélande, Tommi Mäkinen finira sa carrière chez Mitsubishi (avant de rejoindre la saison suivante Subaru) sur l'homologation WRC de l'Evolution et une 6ème place en Australie, 3ème au classement du Championnat du Monde Pilotes, à un point de Colin McRae, Mitsubishi se lance dès lors dans le développement d'une WRC et le moins que l'on puisse dire c'est que la croissance sera laborieuse, Mitsubishi a déjà quelques années de retard sur ses concurrentes en matière de WRC, rendez vous en 2002 pour une nouvelle ère chez Mitsu !!!



Commenter cet article

Gaetan 07/07/2008 20:36

les nombres paires ont toujours été les meilleurs chez Mitsu pour les Evo (surtout pour les Gr.N). La 6, c'est surement la plus rageuse, la plus décalée, la plus agressive... bref une vraie bête de course en groupe N, qui n' avait jusqu' à là jamais connu de plus belle machine à gagner des groupes en veux tu, en voila... Et par la suite, le tempérament de la 6 n' a jamais été ne serait ce qu' égaler. une 7 bien terne, une 8 , 8,5 et 9 trés efficace, mais qui ont déjà perdu cette âme de vraie voiture de course...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents