Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adrénaline Addict

Adrénaline Addict

Le Blog de Bruno, copilote de Rallye, #Blogueur multipolaire #Epicurien #Expatrié, #Adrénaline Addict, #Photographe compulsif et #Médiavore. De l'humeur, des infos, des réactions, de l'action mais surtout du Rallye, beaucoup de Rallye !!!


Mitsubishi, 1995, Evo III, la révélation...

Publié par le Copilote Masqué sur 30 Juin 2008, 19:00pm

Catégories : #Recos


Un aileron surdimensionné (comparativement aux deux précédents), le 4G63 porté à 270 cv (+ 10 à nouveau), la fiabilisation du Post Combustion Control System (déjà présent sur l'Evo II), ancêtre de l'ALS (et du plop, plop, plop si cher à nos oreilles), l'Evo III était dessinée pour être une bête de Rallye. Mais la vraie révélation n'était pas tant dans le bloc moteur que derrière le volant, le jeune Finlandais Tommi Mäkinen, Champion de Finlande GrN en 1988, rejoignait le clan Mitsubishi et allait, en l'espace de quelques années devenir le maître absolu de la discipline et le dompteur attitré des Evos, le véritable maître des clés, une légende était en train de naître et vous allez le voir, la révélation serait à la hauteur...
1995 donc, a Corse et l'apparition de l'Evo III, 3ème place d'Andrea Aghini, 5ème en Nouvelle Zélande avec Kenneth Eriksson, le même Kenneth qui remporte la victoire en Australie pendant que Mäkinen signe la 4ème place, mais les plus belles pages allaient être écrites en 1996, Tommi Mäkinen allait écraser la discipline, victoire en Suède, au Kenya, second à l'Acropole, victoires en Argentine, en Finlande, en Australie et 5ème en Catalogne, Mäkinen était sacré Champion du Monde des Rallyes, le Finlandais allait créer un précédent et régner sans paratge durant quatre ans d'affilée, il faudrait attendre Sebastien Loeb pour mettre à mal ce record. L'occasion de revenir sur un des points phares de cette saison folle, le Safari Rally au Kenya, un monument qui croisa cette année là une montagne, que dis-je, une légende en devenir...
Tout a commencé le 20 mars 1996 avec l'arrivée à Nairobi, Derek Dauncey, responsable logistique de Ralliart Europe raconte : "...nous avions juste vu des photos (NDLR : du Kenya), quelques membres de l'équipe étaient déjà venus mais dans l'ensemble nous étions particulièrement inexpérimentés... A tel point que nous avions fait venir deux mécanos feelance...". Le Team avait prévu 10 jours d'essais suivis de 7 jours de recos, puis le Rallye qui durait 4 jours, au total 3 semaines à passer sur place. "...les tests n'ont pas très bien commencé, Lasse Lampi a défoncé l'arrière de la voiture dans une ravine, les mécanos ont du ressouder tout l'arrière de la voiture..." Le quatrième jour, Mäkinen est arrivé, Mäkinen a tout de suite été très rapide, il poussait la voiture dans ses retranchements, "...Mäkinen roula cette année là au Safari comme personne n'avait jamais tenté de le faire auparavant..." déclarait Andrew Cowan. A l'époque chaque top équipage avait deux copilotes, celui de droite bien sûr et celui dans l'hélico, au dessus, qui anticipait les dangers des pistes Africaines et Tommi roulait si fort que l'hélico Ralliart Europe doublait au fur et à mesure les autres dans les airs, le message envoyé aux équipages sur la piste était à la fois simple et terrible : "...Mäkinen arrive...", résultat, à chaque assistance les mécanos faisaient des miracles, en quatre jours sept jeux d'amortisseurs Ölhins furent "consommés" par le Finlandais, les pièces étaient reconditionnées le soir à Nairobi après deux heures d'hélico et de retour au petit matin sur le Rallye.
Mäkinen remporta le Rallye avec 14 minutes d'avance sur le second, ...Kenneth Eriksson, qui venait de passer chez Subaru, Richard Burns rejoindrait Mitsubishi un peu plus tard, et il remporterait la première spéciale de sa carrière, ici même, au Safari, l'année suivante, au volant de l'Evo IV, qui ferait son apparition au Monte Carlo 1997...  




Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents