Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adrénaline Addict

Adrénaline Addict

Le Blog de Bruno, copilote de Rallye, #Blogueur multipolaire #Epicurien #Expatrié, #Adrénaline Addict, #Photographe compulsif et #Médiavore. De l'humeur, des infos, des réactions, de l'action mais surtout du Rallye, beaucoup de Rallye !!!


Un chêne s'est brisé...

Publié par le Copilote Masqué sur 12 Juin 2008, 07:17am

Catégories : #L'essentiel

Ove, il s'appellait Ove Andersson et hier, en Afrique du Sud, dans la province du Cap, non loin d'Oudtshoorn, il nous a quitté à la suite d'une collision frontale avec un autre véhicule alors qu'il participait au Rallye Historique Milligan Vintage Trail. Ove Andersson, outre le consultant de luxe de Toyota F1, c'était peut être l'âme même de Toyota Motorsport, fondateur du Team Toyota Europe, une vie entière dédiée à sa passion, le Sport Automobile, une vie entière, du début à sa tragique fin entièrement passée à repousser les limites du chrono et de la mécanique...

Ove est rentré en sport automobile comme on entre en religion, pour ne plus en repartir, des débuts en 1960 en Rallye au volant d'une SAAB comme beaucoup de pilotes Suédois à l'époque, en 1964, il participe, toujours avec SAAB, à deux épreuves du futur Championnat du Monde des Rallyes, la Suède et l'Acropole, puis après quelques passages en Lancia et en Ford (dont une 3ème place à l'Acropole avec une Escort, alors que le Championnat du Monde n'était toujours pas encore en place, en 1970) c'est le grand déclic.

Nous sommes donc en 1970 et Renault Alpine débauche le géant Suédois, ce sera le RAC et un abandon mais dès le début de la saison suivante, Ove frappe un grand coup, au volant de son Alpine-Renault A110 1600 il remporte le Monte Carlo et lance une OPA sur le Championnat !!!
Suivront un abandon en Suède, une victoire au San Remo, une victoire à l'Österreichische Alpenfahrt, une victoire à l'Acropole et un nouvel Abandon au RAC, Ove, vient de se faire un nom, Andersson, le Suédois en impose et pas seulement par sa taille, son talent semble, lui aussi, démesuré.
En 1972, abandon au Monte Carlo, 15ème en Suède, 12ème au Safari au Kenya, abandons au Maroc et au San Remo, et là, nouveau cap dans la carrière d'Ove, certainement le plus important, il rejoint Toyota, 9ème au RAC avec une Célica. Dans ces années là, Andersson court sous les couleurs de sa propre structure, Andersson Motorsport, la structure compte alors 3 personnes est basée à Upsalla, en Suède, structure qui deviendra plus tard (en 1975) Toyota Europe.
Nous sommes donc en 1973, le problème avec la Toyota, c'est qu'après chaque Rallye elle doit repartir au Japon pour révision, alors Ove fait des piges, au Monte Carlo, ce sera à nouveau une Renault Alpine et une seconde place, à sa droite un certain Jean Todt, abandon en Suède et au Portugal, 3ème du Safari au Kenya avec Jean Todt à bord d'une Peugeot 504, abandon à l'Acropole, 8ème à l'Österreichische Alpenfahrt, 12ème du RAC. Dès lors, Ove se spécialisera sur sa surface de prédilection, la terre.
1974 sera une année de transition, 4ème au Portugal, abandons au Safari et au RAC, une année à mûrir ses projets, Ove veut s'orienter vers la préparation et le Team management, 1975 sera le grand démarrage.
Andersson devient donc le représentant officiel de Toyota et L’Andersson Motorsport devient Team Toyota qui évoluera plus tard en Toyota Team Europe, le célèbre TTE. Le Team s'installe à Cologne, Jean-Luc Thérier copain de chez Alpine le rejoint et Ove ne renonce pas pour autant à piloter lui même. Victoire au Safari avec une Peugeot 504, abandon à l'Acropole, 3ème au Portugal et abandon au RAC.
1976, second au Portugal, abandon à l'Acropole et 5ème du RAC, 1977, 3ème au Portugal et abandon à l'Acropole, abandon au Total Rally en Afrique du Sud déjà, 1978, 4ème au Portugal et nouvel abandon à l'Acropole, 1979, 3ème au Portugal et abandon à l'Acropole avant une 5ème place au Bandama en Côte d'Ivoire, 1980, 6ème au Portugal et à l'Acropole, abandon au Bandama en Côte d'Ivoire, Ove raccroche définitivement les gants, il les enfilera une dernière fois en Championnat du Monde en 1982, au volant d'une Toyota Célica 2000 GT il prendra le départ du Bandama, la la térite Ivoirienne sera sa dernière expérience en Mondial...

Dans les années 80, le TTE, avec à sa tête Ove Andersson, faute de Groupe B 4 roues motrices, ne participe qu'à quelques épreuves du championnat du Monde, mais dès 1988 et la Célica GT4 Toyota se donne les moyens de mettre à mal l'hégémonie Lancia, et en 1990 et 1992 c'est le titre Mondial pour Carlos Sainz, en 1993 c'est Juha Kankkunen et en 1994 c'est au tour de Didier Auriol, TTE règne sans partage sur le monde du Rallye, 1993 & 1994 étant même doublées du titre constructeur, l'artisan de tout ceci c'est le géant Suédois qui apporte toute son expérience et son européan touch au géant nippon !!!

En 1993, alors que Toyota a racheté le TTE, Ove devient employé de la firme Japonaise, en 1995, la marque sera exclue du Championnat du Monde pour des brides irrégulières, il faudra attendre 1998 et la Célica WRC pour revoir des Toyota officielles en Championnat du Monde des Rallyes. En 1999, Didier Auriol permet à Toyota, une dernière fois, de décrocher le titre Mondial constructeurs, Toyota lorgen désormais sur la F1 et ne reviendra plus en Rallye.

2001, TTE devient Toyota Motorsport et termine dernier du Championnat de F1 en 2002, Ove Andersson le Team manager est viré et n'apparaîtra plus désormais qu'en tant que consultant, poste qu'il quittera en 2007. Sa passion néanmoins intacte le rattrapera sur les Terres Africaines qui virent ses plus belles réussites et victoires, c'était hier, quelque part en Afrique du Sud, loin, bien loin de sa Suède natale, loin bien loin, des paddocks de F1, là où sa passion l'avait conduit, naturellement...

Alors, Adieu M. Andersson et comme on le dit chez nous, ici, en Côte d'Ivoire, là même où a pris fin votre parcours en Championnat du Monde des Rallyes, sur ces terres Africaines où vous reveniez régulièrement, cette terre qui a été votre surface de prédilection, vous le mentor de l'asphalte parfait des F1 Toyota, cette terre qui vous aura accompagné jusqu'au bout de la piste, jusqu'au bout de votre piste, "...que la terre te soit légère...", R.I.P.



 

Commenter cet article

Kévin 12/06/2008 16:21

Incontestablement un grand Monsieur de notre sport qui nous quitte.Je me souviens des débuts de la Corolla WRC au 1000 lacs 1997, en tête le premier soir avec Marcus au volant...Ciao l'artiste

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents