Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adrénaline Addict

Adrénaline Addict

Le Blog de Bruno, copilote de Rallye, #Blogueur multipolaire #Epicurien #Expatrié, #Adrénaline Addict, #Photographe compulsif et #Médiavore. De l'humeur, des infos, des réactions, de l'action mais surtout du Rallye, beaucoup de Rallye !!!


La perfide Albion en quête d'exotisme...

Publié par le Copilote Masqué sur 17 Février 2008, 11:51am

Catégories : #Dans l'air du temps

ballon_foot_monde.jpg
Quelle idée saugrenue ont donc (encore ?) eu nos voisins d'outre manche de vouloir externaliser leur football... Saugrenue ? et si au fond tout ceci relevait simplement de la globalisation galopante qui envahit tous les domaines économiques et notre vie quotidienne ?

Le principe, tel que présenté par Richard Scudamore (grand patron de la Premier League) : jouer quelques rencontres supplémentaires dans le Championnat National hors des frontières insulaires. Ainsi, Manchester-Arsenal pourrait, dès 2011 se jouer en Australie, au Japon, à Pékin ou à Dubaï. L'enjeu, un bonus de 6,7 millions d'euros pour chacun des 20 clubs composant le Championnat Britannique.

Oui mais voilà, un certains nombre de voix s'élèvent déjà pour dénoncer cette merchandisation à l'extrême, les managers tout d'abord qui doivent ongler au fil de l'année avec des calendriers chargés, les supporters qui craignent de ne pouvoir effectuer tous les déplacements et enfin, last but not least, l'UEFA, qui au travers de son Président, Michel Platini exprime vertement son désaccord :

"...votre sélectionneur national n'est pas anglais. Les joueurs anglais sont rares et peut-être demain, les clubs anglais ne joueront plus dans leur pays. c'est une vaste blague..."

A l'opposé, Richard Scudamore qui marketise le produit foot Anglais, actuellement retransmis dans plus de 200 pays dans le monde, qui dépasse le milliard de téléspectateurs, qui organise des tournées promotionnelles en Asie, en Russie, dans le Golfe Persique ou en Amérique Latine et dont les clubs sont désormais côtés en bourse et rachetés pour certains, par des investisseurs et des fonds étrangers.

Alors, franchement, pourquoi, ne pas, dès lors, le vendre au plus offrant, fut-il au fin fond de l'Alaska ?...



undefined

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents