Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adrénaline Addict

Adrénaline Addict

Le Blog de Bruno, copilote de Rallye, #Blogueur multipolaire #Epicurien #Expatrié, #Adrénaline Addict, #Photographe compulsif et #Médiavore. De l'humeur, des infos, des réactions, de l'action mais surtout du Rallye, beaucoup de Rallye !!!


Rallye des Lagunes, Enfer...

Publié par le Copilote Masqué sur 13 Novembre 2007, 18:20pm

Catégories : #Rallye : Côte d'Ivoire

Grand Bassam, samedi 10 novembre 2007, 1ère édition du Rallye des Lagunes, 8h01, Jimmy Cormenier avance dans la zone CH au guidon de sa Honda 600 KLR, Fred Segara est déjà en route vers l'ES1 Mondoukou, à 8,2 km du départ, une ES longue de 26,75 km, très rapide et sèche d'après Edouard qui y est passé ce matin tôt, aux alentours de 6h30. Après cette ES1, les concurrents enchaîneront avec 11,2 km de routier sur asphalte pour prendre le départ de l'ES2 Samo, longue de 15 kilomètres elle est très technique et sinueuse, une vraie spéciale "aux notes", un morceau de choix dans ce Rallye, ensuite zone refueling après le premier CH, puis 8,1 km de liaison direction Bonoua avant de s'élancer dans l'ES3 Tchintchébé 15 km, nouvelle liaison de 39,3 km sur asphalte pour rejoindre Alépé et entamer la redescente sur Grand Bassam avec l'ES4 Mossou 11,5 km et finir par un dernier routier de 22 km qui ramène tout ce petit monde à la salvatrice assistance.

Les motards s'élancent un après l'autre, le sourire aux lèvres et l'envie d'en découdre semble-t-il, 8h20, je donne le départ du dernier deux roues, Christian Tribout et sa Yamaha 450 WRF, il faudra attendre 9h00 pour lâcher la première auto, l'occasion de faire un point de la situation avec les différents contrôles et de discuter avec quelques équipages. Mon téléphone sonne, Edouard arrive, il est en train de traverser la lagune et rentre dans Grand Bassam. Après quelques mots échangés je prends à mon tour la route pour rejoindre le départ de l'ES2, à cet instant les premiers temps tombent déjà dans l'ES1, JC Rousseau tombe les 26,75 km en 16'25", Kévin lui rend la monnaie avec 16'15", 3ème motard le plus rapide de tout le week end sur ce tronçon, Claude Ambrosino ne peut faire mieux que 16'39" et il faudra attendre Hervé Legras pour voir les temps passer en dessous de la barre des 16 minutes, 15'40", 8h46'17", Christian Tribout en finit avec l'ES1, 15'17", ce temps ne sera battu que par lui même lors de la seconde section de la journée en 15'15" !!  8h46'17" donc, Claude Ambrosino a déjà pris le départ de l'ES2 depuis 17", suivi rapidement de Kévin Ligonnet, 8h54, alors que Marc Molinié s'élance dans l'ES2 mon téléphone sonne, sur l'écran, incrédule je découvre, incrédule, le prénom "Kévin", je pense, le gars ne m'appelle tout de même pas dans la spéciale ?...

Je décroche et entend "...bon, rassures toi, je vais bien, j'ai pas trop mal mais je pense que ma clavicule est cassée, j'ai l'os qui sort au niveau du cou..." L'os qui quoi ???!!!!!!!! Le ciel me tombe sur la tête, un blessé (grave ??) en plein milieu d'une ES, au fin fond de la brousse, "...bon, comment tu te sens ? ne bouge pas, on arrive !! tu es où ?...", "...je suis au niveau du kil 6,6, mais tout va bien, des villageois m'ont aidé à me relever et à sortir la moto de la trajectoire, ça va, trouve moi quelque chose pour calmer la douleur parce que je suppose que ça va pas tarder à se réveiller !!...", "...bon, Ok, j'arrive, ne bouge pas !!..."

Une fois prévenu Edouard et le staff médical je file en direction de l'ES2, pendant ce temps nous discutons au tél avec Edouard des dispositions à prendre, pas de neutralisation de l'ES, la piste étant dégagée et l'évacuation programmée ne nécessitant pas forcément d'interruption du parcours, on reste en contact pendant le restant du trajet, mais pas le temps de s'endormir, il est déjà 8h58 et la Lancer Evo 8 de l'équipage Soumaoro Moriféré et Garcia Philippe pointe déjà son museau hors du Parc Fermé pour aller prendre son départ à 9h00, après la cavalerie, l'artillerie lourde s'élance maintenant :

soumphiphid--part.jpg
Malheureusement peu de temps pour suivre ça, mon esprit est déjà ailleurs, à anticiper les éventuelles suites à cet accident, une chance que le cellulaire passe dans ce coin perdu entre Samo et Bonoua, nouvel appel avec Kévin pour suivre l'évolution de sa situation, le trajet nécessitant tout de même près de 30 minutes pour arriver sur zone, RAS, situation stable, Edouard se tient également au courant en live, coordonnant de son côté l'ambulance. 9h10, la Lancer n°21 (ci dessus) s'éjecte de la zone départ de l'ES1, 15'41" plus tard il réalise le nouveau record Auto de la piste, ce temps ne sera plus battu de tout le Rallye, les précédents détenteurs étaient l'équipage Garçonnet - Laborde avec l'Evo 6 qui avaient détrôné Bob & Tom Colsoul, cette spéciale est une affaire d'évos croyez moi !

6,6 km à l'intérieur des plantations et depuis le départ de l'ES nous atteignons enfin le lieu de l'accident, premier constat, la zone est bien balisée (logo vert Ok clairement visible), et sécurisée, Kévin est là, en caleçon (???!!!??) et j'ai beau chercher des yeux je ne vois pas trace d'un seul os sortant près du cou, en fait, il voulait dire pointant, pas de fracture ouverte, mon rythme cardiaque perd 2000 tours/min en un instant, ouf !! De plus, le gars (cf article "...petit scarabée, coléoptères et autres bugs..." plus bas) est particulièrement serein et l'on se prend même au jeu de prendre quelques photos... Surréaliste, mes nerfs sont à fleur de peau et je suis en train de prendre en photo un gars en caleçon au bord d'une piste... Ouahouhhh... Bon, évacuation tout de même sur Abidjan (90 km) pour traitement en urgence de la pathologie, cassée, pas cassée, la clavicule est en tous cas pas très belle à voir...

Durant le trajet retour les temps de l'ES1 et 2 en auto commencent à tomber, Soum ne sera pas battu dans l'ES1, ES2, Christian Tribout en moto arrache un 13'12" meilleur temps absolu du Rallye lors de son premier passage, Soum réalise lui un superbe 13'27" qui ne sera battu que par Eric Pagès lors de la section n°2 avec 13'25" record de l'ES en Auto. ES2, toujours, l'équipage Malherbes - Roynet abandonne, roue avant gauche de la 309 arrachée, quelques minutes plus tard la 206 de Namé - Raynal se plante dans un trou d'eau à une centaine de mètres de là, ils ne repartiront pas non plus. Entre temps, j'apprends d'Edouard que l'équipage Brossier - Estievenart a abandonné à la sortie de l'ES1, flexible de freins arrière arraché, Pascal me joindra quelques minutes plus tard pour solliciter l'autorisation de repartir en Super Rally, autorisation accordée par le Collège des Commissaires et la Direction de Course, temps forfaitaires alloués pour les 3 spéciales restantes de la section plus pénalité de 5min par spéciale non parcourue, plus pénalité forfaitaire d'une heure, le plus dur reste à faire, retrouver la motivation d'aller chercher des temps en ES ! pendant ce temps, Eric Pagès en finit avec l'ES2 :

Pag--s-Rallye-des-Lagunes.jpg
Kévin est ensuite rapidement transféré (accompagné de la relation concurrent Marie Dufils) sur Abidjan et nous suivrons quart d'heure par quart d'heure l'évolution des diagnostics concernant le blessé. Le Rallye, lui, continue à dicter sa loi, ES3, Christian Tribout arrache un magistral 9'23" à moto, Rami réalisant quelques minutes auparavant 10'01", Soum tape un superbe 10'20" quelques dizaines de minutes plus tard, temps qu'il améliorera au tour suivant en 10'04", Christian réalisant alors 10'13" contre 10'17" à Claude Ambrosino.

ES4, Christian réalise 6'08", Soum tapant un 6'13" qu'il atomisera en 5'38" au second passage dans la spéciale, nouveau record absolu de l'ES, les chevaux sont lâchés !!

Retour à l'assistance pour tous, 30 minutes et départ de la seconde section, l'ES5 & 6 sont avalées par les concurrents sur les chapeaux de roues, Pascal Brossier reparti en Super Rally et désormais sans pression allume sans discontinuer, reprenant confiance au fil des kilomètres il est tout simplement magnifique à voir passer, ici dans l'ES6 :

Brossier-Rallye-des-Lagunes.jpg
L'ES7 est visiblement plus rapide que celle du matin et les temps tombent, entre temps les nouvelles tombent d'Abidjan, pour Kévin ce sera fracture de la clavicule, le métier qui rentre probablement... Malheureusement pour ceux encore en course sur la Comoé le ciel se charge et les concurrents affronteront des murs d'eau dans la descente d'Alépé et lors de l'ES8, un enfer sur terre aux dires des premiers motards arrivés au CH d'assitance à Bassam, Claude Ambrosino est d'ailleurs le premier à pointer, il décrit des conditions dures, éprouvantes et au fur et à mesure des arrivées la tendance se confirme, résultat, la décision est prise de limiter à deux (contre trois pour les autos) sections la passage motos, Christian Tribout l'emporte donc face à Claude Ambosino, JC Rousseau est 3ème, épatant de régularité, Nico Leparlouer est 4, 5 Laurent Verplanck, 6ème Rami Chmaissany, 7 Marc Molinié et enfin 8 Fred Segara.

Arrivent ensuite les premières autos, la Xsara de l'équipage Bottari - Feugas abandonne à 4 spéciales de l'arrivée, elle ne repartira pas de son assistance, décidément pas le bon week end pour le team Bottari Rallye Sport, Soum se plaint de râtés moteurs dûs à de l'eau, Eric Pagès a croisé de la faune de très près et son pare choc en porte les stygmates, Pascal Brossier, lui, déclare se régaler et prendre de plus en plus de plaisir, allez, dernière assistance et on repart pour une dernière boucle, en espérant que la météo face un effort pour revenir à des conditions plus acceptables.

Il est 15h00 et l'équipage leader de ce Rallye, Soumaoro - Garcia quitte son assistance pour les 4 dernières ES de la journée, mais ça c'est à suivre dans la dernière partie de ce résumé, "...Rallye des Lagunes, ...et Paradis !!!...".

A suivre,



Commenter cet article

Kévin 14/11/2007 19:38

Encore une fois de superbes articles qui vont revivre tout ça, même si pour ma part ça aura été court.Merci Gaetan pour ton soutient, qui apporte beaucoup dans ces moments là

Gaetan 14/11/2007 09:34

Excellent ce résumé ... On y est !et Toutes nos pensées t' accompagnent, Kevin !  Bon rétablissement !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents