Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Adrénaline Addict

Adrénaline Addict

Le Blog de Bruno, copilote de Rallye, #Blogueur multipolaire #Epicurien #Expatrié, #Adrénaline Addict, #Photographe compulsif et #Médiavore. De l'humeur, des infos, des réactions, de l'action mais surtout du Rallye, beaucoup de Rallye !!!


L'honneur des Samouraïs !!!

Publié par le Copilote Masqué sur 3 Novembre 2007, 09:12am

Catégories : #WRC



Au début était le WRC, après l'étape Nippone est venue la passion, ce week end restera à n'en pas douter comme une étape supplémentaire dans nos coeurs d'addicts, une empreinte profonde, un signe du temps, signe d'une nouvelle ère à venir, symbole de nouveaux appétits et de nouveaux horizons, les héros ont des pieds d'argile, les fidèles lieutenants imposent leur rythme, les porteurs d'eau font preuve d'opportunisme et la révolution est en route, un jour peut être dira-t-on que c'est dans l'empire du soleil levant que tout a commencé, un jour peut être nous souviendrons nous que c'est ici que tout a pris fin ou commencé...

Au début était le WRC, Sébastien Loeb triple couronné Mondial, 4 points de retard sur le leader Marcus Grönholm (vainqueur ici en 2005), la couronne Mondiale en point de mire à 3 Rallyes de la fin de la saison, Marcus seul et unique égal de Loeb (vainqueur ici en 2006) cette saison qui souhaite finir sa carrière officielle sur un doublé titre Constructeurs et Pilotes, à portée de main, si proche et si compliqué, tous les paramètres auront leur importance sur ces 3 derniers Rallyes. Les équipiers eux aussi devront jouer pleinement leur rôle, Hirvonen et Sordo étant peut être les clés de cette saison tant leur position sur la route et la pression qu'ils seront à même d'imposer auront leur importance. Dernière inconnue capable de jouer les trouble fête, Subaru et la paire Solberg (vainqueur en 2004) - Atkinson qui auront à coeur de briller à domicile et retrouver un peu du faste passé qui les fuit si irrémédiablement. Voilà donc pour les 6 samouraïs officiels, à ceux-ci il convient d'ajouter un Joker qui commence à briller d'un éclat si surprenant qu'il ne laisse personne indifférent, le jeune Jari Matti Latvala qui vient d'améliorer son personal chart coup sur coup, 7ème en Catalogne (meilleur résultat à ce jour sur asphalte) puis 4ème en Corse (nouveau meilleur résultat à ce jour sur asphalte), le futur probable remplaçant de Marcus le grand chez Ford qui évolue au volant d'une Focus WRC Stobart est en progrès constant et de nombreux regards le couvent déjà, Jari Matti a l'insolence et l'impétuosité de son jeune âge (22 ans), le talent aussi, c'est désormais certain.

L'ouverture du Rallye verra deux micro-évènements, la présence de la Mitsubishi Lancer Evolution X Gr N et de la Subaru Impreza WRX XTI Gr N en tant que "0" et "00", signal du renouveau prochain des deux gammes en Gr N dans un premier temps, mais outre ce folklore pro-nippon, la vrai surprise viendra de beaucoup plus loin, de Finlande très exactement avec Jari Matti qui signe le premier scratch du Rallye, ES1 (9,03 km), il devance Loeb et Atkinson, Hirvonen est 4, Grönholm 5 et Sordo 6ème, ES2 (13,95 km), Grönholm scratche devant Latvala qui conserve le leadership du Rallye, Hirvonen est 3, Sordo 5, Loeb 8ème, Atkinson 15ème se plaint d'un comportement totalement erratique de son Impreza (son copi, Stéphane Prévot qui déclarait notamment "...t'as déjà fait de l'hovercraft ? sinon tu peux venir avec nous dans la prochaine spéciale..."), ES3 (26,03 km), Loeb réagit et scratche, il devance Grönholm qui reprend le leadership et Latvala désormais second, Hirvonen est 4, Sordo 6ème, ES4 (2,73 km), rien de bien extraordinaire à espérer sur une si faible distance, et pourtant, pourtant... Marcus Grönholm trop généreux élargit un gauche et part à la faute en allant heurter une souche à l'opposé, la voiture, meurtrie, ne repartira pas de l'assistance suivante, arceau brisé et châssis touché, Marcus vient de perdre le Japon, sans doute voit-il aussi son leadership actuel lui échapper, sad, very sad... Jari Matti en profite pour récupérer le leadership alors que Sordo scratche, Hirvonen, Latvala contre Loeb, Sordo, la pression est là. ES5 (9,03 km), Latvala remplit parfaitement son rôle, scratch et conforte son leadership, Loeb est sous contrôle semble-t-il, Petter Solberg, lui, sort de la route sans trop de gravité semble-t-il sur l'instant, 11ème et transparent, on sent le Norvégien dépité : "...je ne peux pas attaquer. J'ai attaqué pendant deux ans et demi sans résultat, ça suffit..." l'Impreza semble souffrir des nouveaux amortisseurs Bos reçus pour l'occasion et non validés lors d'essais, aléatoire et incertain comme choix de la part des ingés de Prodrive. A noter, la sortie du grand frère Henning Solberg dans le même virage et la même ES, les deux frangins finissent à moins de sept dixièmes !! ES6 (13,95 km), Hirvonen scratche et récupère la tête du Rallye, Solberg abandonnant consécutivement à sa sortie dans la 5, Atkinson abandonnera dans la même ES, son Impreza tirant tout droit dans un virage pulvérisant la Sub contre un arbre, Subaru se fait Hara Kiri à domicile, la messe est dite... ES7 (26,03 km), Hirvonen, Loeb, Latvala, ES8 (2,73 km), Sordo scratche pour la seconde fois, Hirvonen 2, Latvala 3, Loeb 4ème, ES9 (1,35 km), Sordo à nouveau, Loeb 2, Hirvonen 3, ES10 (1,35 km) Pons scratche, à croire que tout le monde est déjà rentré, mais bon, Sordo 2, Loeb 3, Hirvonen 5, Latvala 6 et fin de la première étape. Hirvonen compte plus de 10 secondes d'avance sur Loeb, Latvala est 3ème à 3"7 de l'Alsacien, Sordo est 4, 4, plus que 4 samouraïs des 7 du départ après les abandons de Grönholm, Solberg et Atkinson, le Japon vient une fois de plus de faire montre de quelques uns des mystères de l'Orient, Marcus leader et à priori avantagé sur la terre vs Loeb qui attaque à outrance sur une ES de deux kilomètres et sort pour le compte, Subaru (seule écurie Japonaise officielle en WRC) qui se saborde en projetant ses kamikazes dans les oubliettes du classement...

Samedi matin, ES11 (2,73 km), Loeb scratche devant Hirvonen et Solberg (reparti avec 25 minutes de pénalité en Super Rally), Sordo suit, Hirvonen est toujours leader, ES12 (34,96 km), Hirvonen scratche, Loeb est 2, Sordo 3, Latvala, victime d'une fuite hydraulique chute à la 4ème place, Pons abandonne, la Subaru sortant de la route sans écouter la note, ES13 (20,75 km), et Loeb met un genou à terre, Daniel annonçant un virage 130++ au lieu du 130-- de ses notes, un "...court circuit dans mon cerveau..." comme il le déclarera par la suite, un Daniel mortifié et un Seb cinglant qui répondra à un journaliste qui l'interrogeait sur la raison de leur sortie : "...demande au copi...". La C4 n°1 ne repartira pas, bloquée dans son fossé, l'équipage Champion du Monde vient probablement de manquer la plus belle occasion de revenir au championnat... Les fidèles lieutenants ont désormais toutes les cartes en main et une énorme responsabilité sur les épaules. Quelques instants plus tard Latvala passe à côté de la C4 et sort également de la piste deux kilomètres plus loin, la Focus s'encastre contre un arbre, abnadon pour le 3ème qui pouvait légitimement espérer décrocher là son premier podium en WRC... Scratch de Sordo qui se retrouve second au général derrière Hirvonen, du coup Solberg profite des spéciales suivantes et de la baisse de rythme en tête pour se montrer un peu plus et réaliser quelques scratchs de bonne facture.

Le dimanche ne verra pas grand chose de plus se produire à part l'abandon de Loeb reparti en Super Rally, abandon causé par une fuite d'huile dans l'avant dernière spéciale, Hirvonen l'emporte donc avec plus de 37" d'avance sur Sordo, Henning Solberg est 3ème, pour Loeb et Grönholm tout est à refaire dès l'Irlande pour le Titre Pilotes, pour le Titre Constructeur on voit désormais mal comment il pourrait échapper à Ford avec seulement 3 points à engranger en Irlande. Il faut remonter à l'Australie 2005 pour ne pas retrouver et Loeb et Grönholm à l'arrivée d'une manche WRC, rare, donc... Une superbe bagarre tout de même, des samouraïs qui sont allés au bout d'eux même, des lieutenants qui se sont livrés des duels intenses et des jeunes espoirs qui prennent de l'assurance, quel week end !!!

Au début était le WRC, et nul doute que tout le monde se souviendra de cette lutte épique que se livrèrent les sept samouraïs, et que c'est ici que tout a commencé...



user-15243.jpegnti_bug_fck

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents